Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mentor
Petit nouveau
Petit nouveau


Nombre de messages : 2
Age : 55
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   29/01/07, 02:23 pm

Merci pour vos commentaires et partage de votre vécu !

Je me suis rendu compte à postériori que ce salon est réservé aux jeunes EIP ou non. Il me parait plus judicieux de vous laisser entre vous et de poster dans un salon de parents ou beau-parents d'EIP...

Bon courage à toutes et tous !!!

Cordialement,

Vincent
alias Mentor


Dernière édition par le 30/01/07, 02:41 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   29/01/07, 04:55 pm

Bonjour mentor,

J'ai écris plusieurs choses, et au final j'ai tout effacé, parce que je me suis rendu compte que j'écrivais ma biographie lol!

Je suis aussi atteinte de phobie scolaire (depuis 6 ans et demi maintenant...et je suis descolarisée)
Elle a vraiment commencé, j'étais en cm2...Et comme par hasard...dès le premier jour où ma mère a été hospitalisé. Le rapprochement a rapidement été fait, j'étais "trop" proche de ma mère qui était une véritable "mère-poule" et devoir passer une semaine sans elle m'avait mis dans un sale état. Donc OUI il y a selon moi, et un réel lien entre une phobie scolaire et la relation mère-enfant.
Mais à en juger par ma propre expérience, on est pas aussi proche de sa mère, pour "rien". Parce que notre père ne s'occupe pas de nous, donc la mère doit dans un sens "aimer pour deux" ou quand on a un problème "papa ne fait rien" donc on demande de l'aide "à maman" etc. Donc il faut voir aussi se dire, que souvent la mère est habitué à décider à la place "de papa" vu que lui ne s'occupe de rien (je me venge sur mon père là ça fait du bieeennn Grin Grin )
Bref ! Je ne sais pas vraiment quoi te donner comme conseil...En ce qui me concerne, je suis encore très proche de ma mère (trop à mon goût) mais je me suis très nettement détacher d'elle (ce qui lui a énormément déplu...)Peut être que comme moi, un jour ton fils en aura marre de "toujours avoir maman derrière-lui, de jamais pouvoir parler parce qu'elle parle pour lui, qu'il puisse rien faire parce qu'elle le fait à sa place, de pas pouvoir rester une heure dans sa chambre sans qu'elle vienne frapper s'assurer que tout va bien, etc. " (la liste est longue !)

Le seul conseil que je peux te donner, c'est de parler avec elle (mais je pense que tu l'as déjà fais^^) La question est pourquoi elle agit comme-ça ? Sa mère a elle ne lui a pas donner tout l'amour dont elle avait besoin ? Il est arriver quelque chose à son fils pendant qu'elle n'était pas là ? Elle sent qu'il a besoin d'elle, alors même s'il faudrait que le laisse "un petit peu" elle se sent obliger de rester avec lui ? (et coupable si elle le laisse ?) Pareil, la liste des raisons qui peuvent expliquer son comportement est assez longue ! Je suppose que tu ne peux pas faire grand chose avec ton fils...parce que "maman est toujours là" c'est du moins ce qui s'est passer avec mon père, et le résultat est qu'il agit comme si je n'existait pas (tout comme moi vis à vis de lui...) Pour moi il n'y a QUE "maman, maman, maman, et encore maman !!!' Mais mon cas est différent, puisque mes parents ne sont pas divorcés. Si ça se passe mieux avec son père ça va peut être l'aider ? (là c'est une supposition plus qu'autre chose !)

Enfin...Je continue à écrire trop Grin Donc je m'arrête là !

Mais pour information, j'ai donc des phobies (phobie scolaire entre autre) je suis suivie par un psy, et je suis "peut être" eip ! (c'est ça quand on veut pas se faire teser on reste toujours dans le doute Grin ) Mes problèmes ont commencé quand j'étais en première année de maternelle, et c'est suite à "certains évênements" que ma mère s'est mis à me protéger du monde extérieur (j'appelle son comportement comme-ça^^) et ensuite tout s'est enchaîner.
Donc...je dirais "discussion de famille" puisque la communication à l'air encore possible entre vous...c'est à mon avis, l'une des premières choses à faire pour aider votre fils.
Le psy qui m'a vu aux urgences quand j'étais en 6ème, m'a dit "quand ta mère aura régler ces problèmes, tu n'en auras plus" et je pense que ça veut tout dire OKé  oké

Allez, cette fois-ci j'arrête d'écrire Grin

Bon courage !!
Revenir en haut Aller en bas
Lou
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   29/01/07, 08:31 pm

moi je ne suis pas EIP mais je me permet de donner quand meme quelques conseils ou points de vues.
Ma mere elle m'a lachée tres jeune des le CE2 je me faisais a manger, je gerais mes devoirs et mes sorties toutes seules ma mere me demandait de garder mes freres et soeur le soir etc... se qui fait que maintenant qu'elle a decouvert que je suis tres eloignée d'elle et que je n'ai plus d'attache avec aucun de mes parents (entre mon pere qui ne m'aimais pas) elel essaye de se rapprocher mais voit que je ferme "ma porte" interieure quand elle essaye de se rapprocher trop de moi.
Pour mon ptit frere par contre qui est en 4eme (et qui n'est pas EIP) il es ttres dependant comme votre fils de ma mere, c'es telle qui doit lui dire va te laver,change de tee shirt fait tes devoirs vient me reciter tes lecons etc... sa a aussi commencé a cause d'un comment vous appellez ca phobie?traumatisme scolaire? qui a debuté en CP. Mais depuis quelque temps il cherche a s'eloigner d'elle pas bocou mais un peu plus qu'avant et je dirais que ma mere l'en empeche.
Il faudrait d'une certaine maniere que chacun y mette du sien meme si au depart ni l'un ni l'autre ne voudra y mettre du sien lol. D'y aller petit a petit de demander d'abord a l'adulte de respirer un petit peu plus son enfant, d'y aller etape par etape petit a petit... du genre partir en colo avec des amis pendant 1 semaine pourrait aider aussi mais avec des amis pour que la separation soit moins dure ce genre de choses.
Apres le couper du cursus scolaire normal en prenant des cours par correspondance je trouve que se n'est a appliqué que dans des cas extremes, les enfants EIP ont deja un peu plus de mal que la normale a s'integrer prendre des cours par correspondance creusera encore un peu plus le fossé entre eux et les enfants non EIP et puis l'amitié ne peut se faire presqu' a l'ecole c'est donc dommage de devoir tirer un trait dessu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   29/01/07, 08:40 pm

Lou a écrit:
sa a aussi commencé a cause d'un comment vous appellez ca phobie?traumatisme scolaire?

Ca dépend... On dit parle de phobie scolaire quand la personne a peur (parfois pour des raisons inconnues) d'aller à l'école. Mais cette phobie peut être provoqué par un traumatisme (comme toutes les phobies d'ailleurs...)
Revenir en haut Aller en bas
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   26/02/07, 09:17 pm

Je n'ai pas de phobie scolaire mais eip, oui.

Les filles eip ont toutes ou en grande majorité eu un problème avec leur père... ce qui a pu en entrainer avec leur mère bien sur. Mais ce n'est pas une particularité pour les garçons.

La phobie scolaire vient la plupart du temps de l'environnement (les camarades, la pression...). Il est sûrement le bouc émissaire dans sa classe ou juste rejeté... le rejet vient de la différence, d'un extrême. Tu es rejeté si tu es laid, tu es rejeté si tu es beau, tu es rejeté si tu es brillant, tu es rejeté (quoique maintenant ça passe) quand tu te fiches de tes études etc.. Votre fils est surement plutôt brillant mais il dt être en train de changer de tendence.. La 4ème est la classe la plus rude pour les eip, c'est là que la plupart (de ceux qui restent dans la système scolaire "normal") partent en échec scolaire. Il y a malheureusement beaucoup de talents anéantis de cette manière et souvent pour tout le reste de la vie.
Pour calmer cette phobie scolaire, il faut simplement ne pas aller à l'école. Mais pas pour autant laisser tomber sa scolarité! Le CNED est une solution tout à fait possible. Mais assez contre versée car il y a vraiment une "guerre des clans" entre les pro-cned et les anti lol. Je suis pro-cned, et j'y suis, pendent les 6 premiers mois ou la 1ère année on a tendence à se refermer à ne plus vouloir etre remis au contact des autres, à devenir en quelque sorte associal et ne communiquer qu'avec des adultes. C'est aussi une période de remise en question car on a le temps de se poser et de refléchir et parfois quelques réponses à nos questionnements sont indispençables pour être à l'aise plus tard. Cette période passée, on s'ouvre de nouveau au monde, grandi, on commence à aller vers les gens sans trop d'attente et de préjugés.. et pas que vers les adultes. Tout ça donc en restant au cned.
Les anti-cned vous diront que la fuite n'est pas la solution que ça rend associal qu'on peut plus se faire d'amis etc.. Mais pour le premier argument: quand un char vous fonce dessus et que vous avez le choix de mourrir ou de vous réfugier dans une cachette, la cachette est la fuite mais elle garantit votre survie.
Que ça rend associal, oui pour une première période (normalement avec les adultes on communique facilement mais c'est pour les personnes de notre age que le problème se pose) mais cette période finit un jour et on redevient ouvert et peut etre un peu plus intelligent et on a gardé sa bonne moyenne avec des notes à notre niveau.
Qu'on puisse pas se faire d'amis est très drole comme argument car si come dans ce cas on souffre de phobie scolaire.. ça m'étonnerait qu'on puisse se faire des amis en restant "là-bas". Et si on en souffre pas mais que la situation s'est déjà empirée, souvent on préfére n'avoir personne qu'avoir des ennemis....

Désolée je crois que ce que j'ai écrit est un peu long et confus mais j'ai essayé de proposer une solution scolaire et de la défendre. Quand à la relation avec la mère je laisse la parole aux autres et je crois que les messages déjà postés sur ce topic en disent pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell   Aujourd'hui à 07:40 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
Phobie scolaire ou "relation trop fusionnelle maternell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon collège passe à la télé / Phobie scolaire
» Emetophobie et Phobie scolaire
» L'association Phobie scolaire
» Phobie scolaire
» Phobie scolaire de l'enseignant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Mots de tête :: Les Mystères de la matière grise :: Psychologie-
Sauter vers: