Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 article du *Monde*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alia*
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Féminin
Nombre de messages : 415
Age : 26
Citation : __La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.-
Jabber : .?
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: article du *Monde*   09/06/07, 09:41 am

Citation :
Q.I. La grande illusion

Article paru dans l'édition du 02.05.07 du journal "Le monde"

Les « surdoués » ne sont que 2,2 % de la population, alors que de plus en plus de parents se précipitent pour faire évaluer le quotient intellectuel de leur enfant. Une source de dérives et de malentendus

Affolante, disait-elle au téléphone. « Affolante, cette course effrénée aux tests de quotient intellectuel ! Cela fait un moment que nombre de psychologues sont alarmés et appellent à un sursaut. Mais il est difficile de lutter contre l'air du temps. Pourtant quelle escroquerie ! Quelle horrible idéologie sous-jacente et, surtout, quel préjudice pour certains enfants ! »

Docteur en psychologie, auteur de nombreux ouvrages et psychologue réputée, Claire Meljac a trop l'habitude d'étudier et de peser les mots des autres pour ne pas mesurer les siens. Aussi, lorsqu'elle parle de « catastrophe », qu'elle dénonce « le commerce de l'intelligence », qu'elle s'inquiète de la « déification des surdoués » et qu'elle signe sans réserve un texte-pétition intitulé « Des psychologues s'interrogent sur le Q.I. et certains de ses usages », pressent-on l'existence d'un malaise parmi les psychologues spécialisés dans l'enfance. Un trouble et une inquiétude qui soulèvent moult questions sur l'école, la performance et le surinvestissement de la famille, et de la société, dans l'enfant.

Depuis quelques années, explique la psychologue dans son bureau parisien de l'unité de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent de l'hôpital Sainte-Anne, les centres de consultation spécialisés pour enfants sont assaillis de demandes d'un type nouveau que l'on pourrait résumer ainsi : « Vite, un Q.I. ! »

Des parents se précipitent chez le psychologue afin de faire tester l'intelligence de leur enfant, généralement en échec scolaire, convaincus - et c'est la nouveauté - qu'il s'agit en fait d'un enfant surdoué, que son « surdon » explique l'ennui profond qu'il éprouve à l'école ou peut-être son insubordination, et qu'un certificat doté d'un chiffre élevé en guise de Q.I. - « la preuve qu'il appartient à une race supérieure », ironise Claire Meljac - permettra de mieux le comprendre, l'apprécier à sa juste valeur et l'orienter. Sans compter, ajoute la psychologue, la restauration narcissique des parents qui, de géniteurs d'un cancre, deviendraient, par la grâce d'un chiffre, parents d'un petit génie. Superbe affaire ! La raison de ce phénomène ? Des programmes de télévision sur des enfants surdoués rescapés à temps d'une école où ils se morfondaient ; des émissions valorisant le fameux Q.I. ; des dizaines de sites Internet proposant, moyennant quelques euros, d'évaluer son propre quotient. ; ou encore la presse people incluant désormais le Q.I. dans les mensurations des stars : Madonna 140, Sharon Stone 153...

« Hélas ! dit Claire Meljac. S'il m'est arrivé de découvrir ainsi des enfants très doués, c'est loin d'être la majorité des cas ! » Les trois quarts des enfants testés n'appartiennent nullement à la catégorie espérée, encombrent à tort des services hospitaliers déjà débordés - la proportion d'enfants consultant pour « surdon » s'élève dans certains centres de consultation jusqu'à 50 % - ou cachent de vrais problèmes qu'il conviendrait d'identifier et de traiter. Cela peut aller de légères difficultés d'apprentissage à des autismes profonds.

Encore faudrait-il que les parents entendent jusqu'au bout le diagnostic du psychologue. Et qu'ils abandonnent l'obsession du fameux Q.I., cette évaluation intellectuelle et psychologique quantitative, objet de mille malentendus et tellement réductrice. Mais la plupart, semble-t-il, ne veulent pas. Venus se faire confirmer des dons intensément souhaités, ils préfèrent casser le thermomètre et rechercher un psychologue plus compréhensif.

La tâche n'est pas difficile, le marché est immense. Des psychologues - souvent liés à des associations de parents d'enfants surdoués - acceptent de faire passer des tests rapides et peu coûteux, quitte à supprimer certaines épreuves (subtests) qui risqueraient de diminuer la note moyenne que représente le Q.I. Une note qui, par convention, s'étale globalement entre 55 et 145, moins de 0,2 % des individus ayant un score supérieur à 145. Les élèves dits surdoués, pourvus d'un score supérieur à 130, ne constituant que 2,2 % de la population.

Psychologue à l'éducation nationale, enseignant à l'Ecole de psychologues praticiens et à l'université Paris-V, Robert Voyazopoulos a constaté, lui aussi, l'afflux de demandes de tests, exprimées par des parents qui, dit-il, n'ont jamais autant investi dans l'enfant. Mais, si le praticien se réjouit d'un regain de confiance dans l'examen psychologique de l'enfant, il s'inquiète du malentendu sur le Q.I., trop souvent considéré comme une mesure aussi objective que la taille ou le poids, alors qu'il n'est, insiste-t-il, qu'une « commodité professionnelle ».

En 1905, le ministère de l'instruction publique chargea Alfred Binet, qui s'intéressait au développement des enfants, de trouver un moyen de détecter les enfants déficients, incapables de suivre le cursus scolaire classique, rendu obligatoire par les lois de Jules Ferry, et pour lesquels il faudrait organiser un enseignement adapté. Binet, assisté par le médecin Théodore Simon, construisit alors l'ébauche de ce qui allait devenir plus tard les tests mentaux, introduisant notamment une distinction entre l'âge mental d'un enfant (déterminé en fonction de sa capacité à comprendre ou à accomplir des tâches réussies par la plupart des sujets d'un groupe d'âge) et son âge biologique.

L'idée remporta immédiatement un immense succès, notamment en Amérique du Nord, où elle connut cependant des dérives eugénistes et raciales (dévalorisant les Noirs et sélectionnant des immigrés) et profondément inégalitaires.

D'où une longue méfiance dans de nombreux pays, renforcée en France par la dynamique antisélective de Mai-68 et l'héritage de la psychanalyse. Mais les tests d'évaluation de l'intelligence ont évolué, se sont enrichis, sophistiqués, prenant davantage en compte les différents types d'intelligence tout en renforçant leur assise scientifique.

« C'est un outil précieux, affirme Robert Voyazopoulos. Langage, comportement, processus de pensée, mémoire... Une discipline ne peut pas reposer uniquement sur l'écoute et l'observation du sujet. Elle doit rechercher le maximum d'objectivation grâce à des outils de mesure et des modèles de référence. Même relative, la donnée du Q.I. est donc la moins subjective et aléatoire qui soit... à condition d'être interprétée et replacée dans un contexte psychologique global. Livrer tel quel un chiffre nu aux parents ou aux institutions est à la fois absurde, dangereux et dénué de sens. »

Il s'en garde bien, préférant expliquer longuement aux parents son analyse avec un maximum d'informations sur les capacités de l'enfant et son état psychologique. C'est sur ses conseils que le petit garçon de Karine Studnia, qui étonnait tant ses parents et sa nounou par son désir insatiable d'histoires, sa maîtrise des nombres et de l'alphabet à 2 ans et demi, sa mémoire et sa curiosité stupéfiantes - mais qui allait à l'école « comme à l'abattoir » - a finalement sauté deux classes et s'apprête à 8 ans et demi à entrer au collège. « Je viens de le faire tester à la demande d'une association avant son entrée en 6e, raconte la maman. La psy nous a annoncé un Q.I. de 149, mais qu'en faire ? En quoi nous aurait-il servi, il y a quatre ans ? Ce qui a été essentiel dans l'épanouissement de Jérémie et le fait qu'il retrouve du plaisir à l'école, c'est le suivi et le soutien du psychologue, ainsi que son rôle permanent d'interface avec l'établissement scolaire. »

Un repère donc, mais pas une valeur brute. Un indice, mais avec une marge d'erreur. Un point de départ d'hypothèses et d'investigations. C'est pour rappeler ces éléments, et affirmer que le Q.I. n'est « ni une fatalité ni un destin », que Robert Voyazopoulos et d'autres praticiens ont rédigé un texte que plus de 600 professionnels ont déjà signé.

Christine Arbisio fait partie du nombre. Psychologue et psychanalyste, elle juge consternant que des psychologues entrent dans le jeu des tests instantanés. « J'ai constaté, raconte-t-elle, des erreurs de diagnostic dramatiques ! Sur la foi d'une épreuve qu'elle avait ratée et d'un Q.I. très faible, une petite fille d'une dizaine d'années a failli être envoyée dans une institution pour enfants inadaptés alors qu'il s'agissait d'une enfant prématurée qui souffrait simplement d'une déficience visuelle ! »

Elle se méfie également de ce mouvement qui « valorise l'intelligence comme étant héréditaire et minimise l'influence du milieu culturel, qui est pourtant fondamentale ». Mais, ce qui la frappe, ce sont les exigences croissantes de performances qui pèsent sur les enfants. Sélection dès la maternelle, pressions à la réussite... « On parle de l'enfant-roi ? Moi, je vois surtout des enfants surstimulés, priés de gratifier narcissiquement leurs parents. La quête du Q.I. n'est qu'un symptôme de cette société dingue de performances. »

Supprimons-le ! suggère le professeur émérite Jacques Lautrey, du laboratoire cognition et développement à l'université René-Descartes. « Il est trop souvent source de dérives, de malentendus, de rivalités, voire de dégâts dans une école ou une fratrie. » Et surtout, dit-il, « il entretient une conception de l'intelligence totalement dépassée sur le plan scientifique. Fini, l'usage d'un chiffre unique pour traduire une intelligence que l'on sait désormais multidimensionnelle ! Et finis les tests survalorisant les aptitudes nécessaires à la réussite d'un cursus scolaire. Tant d'autres qualités, la créativité, l'intelligence sociale, méritent reconnaissance. Osons le vrai débat ! »



C'est long... pas forcément interressant, m'enifn bref. Neutral

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarkKillercow
Hérisson bon penseur
Hérisson bon penseur


Masculin
Nombre de messages : 339
Age : 26
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   09/06/07, 11:28 am

Tout ce que j'en ai retenu, c'est qu'ils voudraient supprimer ce qui fait notre distinction ? Et zut, fais "faire caca", connards de parents moldus, rendez vous compte que votre enfant n'est qu'un crétin, et que s'il est un cancre, c'est à cause de vous et pas car c'est un incompris. Au contraire, s'il était réellement un génie, et reconnu comme tel, c'est là qu'il deviendrait réellement exceptionnel, dans le sens d'une exception à la norme, d'un marginal mis à l'écart...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maskaoz
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 30
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   09/06/07, 12:57 pm

Réaction normale des psys, craintes relativement fondées et surinterprétation du concept de QI, avec les conséquences de l'utilisation. Je regrette juste qu'ils n'aient pas poussé leur raisonnement plus loin concernant l'usage du QI et son calcul cognitif en conflit avec la maturité émotionnelle, mais ç'aurait été hors-sujet.

prenez juste 5 minutes pour le lire, il est pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
Habitué
Habitué


Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 23
Citation : Chancun pour soi, et Dieu pour tous !!
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   09/06/07, 04:08 pm

Moi je trouve que c'est un bon article, mais que l'on accorde beaucoup trop d'importrance aux chiffres, ce qui génère un "busynness du QI" !
Il y a toujours une part d'aléatoire dans les tests de toute façon, et un test peu être plus ou moin difficile en fonction du sujet...
Je crois que le test de QI ne vaut la peine que si il est conseillé par un psy, sinon de la part des parents, c'est juste un peu plus de fierté ou de désespoir...
Voilà Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia*
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Féminin
Nombre de messages : 415
Age : 26
Citation : __La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.-
Jabber : .?
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: article du *Monde*   10/06/07, 11:36 am

Solaris, je crois que c'est plus ou moins ce que le journaliste condamne: le *business du QI*, le phénomène de mode autour de tout ça; et les préjudices que ça entrainent parfois (d'où l'importance des chiffres).

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
Habitué
Habitué


Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 23
Citation : Chancun pour soi, et Dieu pour tous !!
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   10/06/07, 05:48 pm

Effectivement... ^^ lol, mad!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   10/06/07, 05:49 pm

Ouep, j'ai rien à dire j'ai trop chaud...
Mais bon, ça m'inquiète.


Citation :
Et finis les tests survalorisant les aptitudes nécessaires à la réussite d'un cursus scolaire. Tant d'autres qualités, la créativité, l'intelligence sociale, méritent reconnaissance. Osons le vrai débat !
yes ! alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   11/06/07, 04:23 pm

J'aime pas trop ce texte, bien qu'il est regrettable de voir naitre ce buisiness du qi comme on dit, ils crachent carrément dans la soupe! Le QI est utile, de nos temps, regardez vous, il y en a un paquet qui disent que "ça m'a aidé à comprendre", "je ne pouvais plus penser que je suis un(e) bon(ne) à rien" etc.
Le test pourra être oublié quand il n'y aura plus que des profs excellents.... qui font leur boulot quoi.
La course à la performance, je vois pas ce qu'il y a d'alarmant là dedans. C'est les meilleurs qui trouvent du boulot. Vous allez pas me dire qu'il faut "profiter du fait qu'on fout rien" et se retrouver au chomdu tout simplement parce qu'on a choisi le même métier que mme tout le monde. Il faut que la personnalité de chacun soit reconnue, poussée, encouragée et alors chacun poura évoluer, s'épanouir, faire un taf qui le fait bander et faire avancer le pays à sa manière. (social, économique, recherche ou culture peu importe!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
shokin
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 32
Citation : L'action unit. L'inaction punit.
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   11/06/07, 09:34 pm

Le QI, c'est du tout cuit, donc je boycotte autant que le fastfood.

Un indice, à lui tout seul, n'est pas significatif.

Vive la concurrence ! Twisted Evil

Shokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maskaoz
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 30
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   11/06/07, 11:57 pm

C'est l'existence du QI qui rassure, pas son utilisation ni ses dérives.

je crois plutôt que c'est cela que dénonçait cet article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   12/06/07, 03:31 pm

Ça m'a peut être aidé à justifier mon comportement quand j'étais gosse, mais ça m'a rien apporté de spécial pour la suite en dehors de ce forum. J'ai jamais pris trop au sérieux ces trois chiffres, je suis assez sceptique. Et j'espère qu'on ne testera pas systématiquement les gosses dès la maternelle.
Citation :
Il faut que la personnalité de chacun soit reconnue, poussée, encouragée et alors chacun poura évoluer, s'épanouir,
Truc impossible quoi :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   12/06/07, 04:41 pm

Maskaoz a écrit:
C'est l'existence du QI qui rassure, pas son utilisation ni ses dérives.

je crois plutôt que c'est cela que dénonçait cet article.

"Supprimons-le ! suggère le professeur émérite Jacques Lautrey"

J'appelle pas ça de la dénonciation de dérive mais de la suppression pure et simple d'un des rares outils qui peut cerner ne serait-ce qu'un petit peu la personnalité de chacun pour qu'elle puisse être un brin prise en compte.

De toute façon ça ressemble bien au débat de l'immigration..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
Maskaoz
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 30
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   12/06/07, 06:25 pm

Je ne suis pas sûr que le QI permette un réel examen de personnalité : pour 99% des médecins, il permet juste de tenir compte de certains paramètres qui leur facilitent le travail psychanalytique.

c'est un indice qui permet de comprendre la rapidité du raisonnement des EIPs, mais pas leur complexité. le supprimer, c'est pas non plus la meilleure chose à faire, mais le réformer en profondeur et le coupler avec d'autres paramètres plus fiables et existants, ce serait déjà plus représentatif de l'attention à accorder aux EIPs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   12/06/07, 08:51 pm

Le résultat du test ne compte pas que pour les medecins..

Citation :
c'est un indice qui permet de comprendre la rapidité du raisonnement des EIPs, mais pas leur complexité.
Chui d'accord avec ça.

Citation :
d'autres paramètres plus fiables et existants
Comme?
Citation :
ce serait déjà plus représentatif de l'attention à accorder aux EIPs.
Le test n'est pas fait pour les EIPs par conséquent, avec une réforme efficace, tous les consultants bénéficieront de cette modification et pas seulement nous. Donc ça m'étonnerait que si ça se fait un jour, ce soit fait pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
CarolineBD
Apprenti
Apprenti


Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 52
Citation : Chose paradoxale c’est avec les gens intelligents qu’on déconne le mieux (San Antonio)
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   13/06/07, 04:59 am

Il me semble qu'une chose à été oublié dans cet article :

La notion de différence profonde entre les eips et non eips.
Pour moi ce qui importe ce n'est pas le chiffre mais la dimension à laquelle il correspond, l'enfant eip (et l'adulte ensuite) perçoit ce qui l'entoure d'une manière plus "fine" possède ce que j'appellerais une "4ème dimension" et comme cette dimension est totalement ivisible pour ceux qui ne la possèdent pas, l'incompréhention et le malentendu sont forcément inévitables...

Malheureusement TRES PEU de psychologue partagent cette capacité, il leur est donc souvent impossible d'expliquer la douance à leurs clients -> d'où les dérives (et là c'est vrai elles existes)

Il restera de toute façon toujours le fait qu'être foncièrement différent de la majorité est politiquement incorrect !!!!!!

C'est la raison pour laquelle des forums comme le votre existent et sont salutaires pour bon nombre d'entre vous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.intelligencesplurielles.com
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   13/06/07, 11:41 am

Parfaitement d'accord avec ce que tu as dit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
Maskaoz
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 30
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   13/06/07, 01:19 pm

Bah pas mal de psychologues douteux se contentent de dire aux parents du gamin testé qu'il emmagasine plus, au lieu de leur dire qu'il emmagasine mieux ou différemment. Histoire de se mettre les parents dans la poche et faire marcher le bouche à oreille puisqu'il leur aura donné ce qu'ils ne pouvaient parfois pas imaginer.
Si on commençait déjà par là...

Pour les autres paramètres fiables et existants, il suffit de prendre la bibliographie de Jean Piaget sur la psychanalyse de l'enfant, de la coupler avec le système du stigmate positif de Goffman (par exemple, à mon avis il y a beaucoup plus de paramètres que ça), et qu'au lieu de quantifier celà ou de le classifier, on se contente d'une appréciation similaire à un diagnostic (sans considérer cela comme une maladie, hein).
parce que les tes de QI à la mords-moi-l'noeud sur internet ou les émissions surréalistes sur M6 cautionnées par les psys présents sur le pleateau, ça va deux minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tix.
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Masculin
Nombre de messages : 556
Age : 26
Citation : Murphy's feelings
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   27/06/07, 02:52 pm

bref, on en revien au culte de l'enfant, a la mégalomanie ...
c'est tristounet finalement :'(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tixlegeek.sup.fr
maria Paoletti
Petit nouveau
Petit nouveau


Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 54
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   17/10/07, 10:40 pm

Nous militons depuis environ 10 ans pour la cause des enfants intellectuelement précoces.

Si, aujourd'hui les enfants intellectuellement précoces ont un « semblant » de reconnaissance c'est grâce au travail des associations et à la presse, qui, inlassablement, ont attiré l'attention des pouvoirs publics et de l'éducation nationale sur l'état désastreux de l'accueil des enfants et des parents dans l'école.

Il y a eu de récentes études qui ne font que confirmer nos dires et nos conclusions :

- étude CS/UNAPPEL/LACROIX
Elle est visible sur le site www.csa.eu

- l'école primaire : Bilan des résultats de l'école - 2007 Par le Haut Conseil de l'Education.
Elle est visible sur le site : hce.education.fr


Le test psychométrique est bien le seul outil qui permet de détecter les points forts et les points faibles de tous les enfants. Cet outil est réservé aux psychologues. Il n’est pas parfait, il est certainement perfectible mais c’est le seul valide et reconnu que nous ayons à disposition.

Jusqu'à présent, cette démarche était réservée aux enseignants et aux psychologues qui décidaient ou pas de faire subir ce test aux enfants.

Aujourd'hui encore, il y a des enfants qui ont subi ce test sans autorisation des parents et sans même qu'ils le sachent. Vous avez un témoignage sur ce forum.

Beaucoup d'enfants et de familles ont subi une psychothérapie, souvent bien inutile. Des parents sont injustement jugés et reste culpabilisés jusqu'à la fin de leurs jours. Leurs enfants ont une scolarité chaotique..

L'article diffusé sur le site c'est un constat qui a été fait par un spécialiste et publié sur la revue trimestrielle du Haut Comité de la Santé Publique en mars 1999.

Vous l’avez tous bien compris : cette émission a été orientée.

Mme Carine COMAZZI a rencontré Mme Claire MELJAC et celle-ci a bien manipulée la journaliste.

Mme Claire MELJAC travaille à l'éducation nationale.

Comme nous citons sur ce forum elle a fait quelques articles et émission désastreuses envers cette cause.

En 2004, j'ai eu un entretien téléphonique et l'ai invité à venir rencontrer les membre de notre association lors d'un congrès, mais bien sur elle a refusé.

Ces articles ont fait l'objet de plusieurs débats : la presse écrite, la radio et la télévision.

Les associations ont milité inlassablement pour soutenir les familles et les enfants et nous sommes heureux de constater que les parents réagissent et se posent la question : « et si mon enfant était intellectuellement précoce ?»

Jusqu'à présent, c'était l'inverse, les enfants étaient traités de débiles, nuls, cancres, inadaptés... et les parents, jugés, culpabilisés..

Combien d'intelligences ont été massacrées, sans que les enseignants et des psychologues comme Mme Claire MELJAC se soient posée les bonnes questions ?

Nous ne pouvons reprocher aux parents de s'inquiéter sur le sort de leurs enfants.

En cas d'échec, qui est malheureux et concerné : l'enfant ; qui sont les accusés : ce sont les parents.

En ce qui concerne, les structures spécialisés, nous sommes, pour ce qui nous concerne, opposés aux « ghettos » comme c’est d’ailleurs le cas pour la majorité des familles lors de l'enquête CSA/UNAPEL/ LA CROIX (67 %)

Nous ne faisons pas de la publicité pour l'association FRACTALES.

Cette émission discrédite les professionnels, les parents, les tests, et les associations... et ceci est injuste.

Par l'intermédiaire de ce forum, nous voulons répondre à certains esprits mal intentionnés qui visitent le forum.

Notre image, et mon image propre, ont été fortement altérées ! Mais nous continuerons et JE continuerai à me battre pour que tous les enfants aient une scolarité adapté à leurs spécificités dans une école libre, laïque et républicaine.

C'est aux enfants et parents de choisir leur orientation et non la subir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PA/
Petit nouveau
Petit nouveau


Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 27
Citation : abyssus abyssum invocat
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   05/11/07, 11:28 pm

je me suis posé la question "Et si l'intelligence n'était pas mesurable quels en seraient les effets sur nos vies?"

En créant des echelles pour quantifier, l'homme a necessairement ouvert une boite de pandore.Si la possession materielle n'existait pas il n'y aurai pas de jaloux dc pas de vol.Pour le QI c'est pareil.On limiterait la casse en le supprimant.Depuis que les autres ont su que j'étais ecocèrp j'ai vecu les pires années de ma vie, parceque eux ne l'étaient pas et ont apprecié me le faire sentir.Un jour ils ont été trop loin et ca s'est fini à l'hopital (pour) moi.Sans QI plus de probleme!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melsophos
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 814
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: article du *Monde*   06/11/07, 02:21 pm

Le QI n'est qu'un moyen pour permettre une prise de conscience : on peut très bien savoir que l'on est EIP sans ça. Il est hélas désolant que de nombreuses personnes lui donnent plus d'importance qu'il ne devrait en avoir, d'où les problèmes dont tu parles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.melsophia.org
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: article du *Monde*   06/11/07, 10:48 pm

PA/ a écrit:
je me suis posé la question "Et si l'intelligence n'était pas mesurable quels en seraient les effets sur nos vies?"

En créant des echelles pour quantifier, l'homme a necessairement ouvert une boite de pandore.Si la possession materielle n'existait pas il n'y aurai pas de jaloux dc pas de vol.Pour le QI c'est pareil.On limiterait la casse en le supprimant.Depuis que les autres ont su que j'étais ecocèrp j'ai vecu les pires années de ma vie, parceque eux ne l'étaient pas et ont apprecié me le faire sentir.Un jour ils ont été trop loin et ca s'est fini à l'hopital (pour) moi.Sans QI plus de probleme!!!

Je ne serais pas aussi catégorique que ça ^^.
Mes camarades de classe ne connaissent pas du tout la notion d'EIP, seulement le fait que j'ai sauté deux classes.
Personne, excepté moi et ma famille, ne connait mon Q.I.
& ce chiffre m'a vraiment fait comprendre ma différence (que j'essayais de nier & qui me culpabilisait).

Et puis, même si j'ai du mal avec le fait qu'on mette les gens dans les cases,
ce chiffre m'a permis de me faire prendre conscience que rarement je trouverai des
personnes qui aurai le même fontionnement que moi, vu que ce n'est que 0.2%
de la population -malheureusement ou heureusement ?-

Oui, les chiffres ça rassure.
Aussi désolant que ça soit ^^.


Je ne nie pas pour autant les problèmes auquels tu a été confronté.
Et je trouve vraiment horrible les effets que ce 'chiffre' a eu sur ta vie.
Juste que je devais dire le bien qu'il m'a apporté, à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Alia*
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Féminin
Nombre de messages : 415
Age : 26
Citation : __La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.-
Jabber : .?
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: article du *Monde*   07/11/07, 05:59 pm

et puis généralement on est pas testé pour le plaisir d'être testé. mais parce qu'on sent une différence. une différence qui est déjà souvent un problème dans ses relations avec les autres. le chiffre en lui même... je pense que c'est une connerie. m'enfin bon/

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amyly
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 27
Citation : "tous ensembles contre les imbéciles" Werber
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: article du *Monde*   10/11/07, 09:56 pm

citation:
Et finis les tests survalorisant les aptitudes nécessaires à la réussite d'un cursus scolaire. Tant d'autres qualités, la créativité, l'intelligence sociale, méritent reconnaissance. Osons le vrai débat !

mais ils sont déja reconnus dans les tests de Qi, l'integration sociale, en générale, c'est parceque elle est quasi nulle...
Quand on nous prends pour des aliens, et qu'il n'y a comme boué de secour son qi, c pas super, mais si on nous l'enleve, on deviens quoi ?! des bebe aliens ??? ou bien des fous ??

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 166
Age : 24
Citation : Il faut deux ans pour apprendre a parler, mais il faut toute une vie pour apprendre a se taire.
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: article du *Monde*   26/01/08, 12:13 pm

Le mieux serait que l'éducation soit spécialisée pour chaque enfant, mais ce n'est pas réalisable pour l'instant, donc il font des tests et ceux qui sont en dessous ou au dessus ils les mettent dans des classes spécialisées.
Je pense que c'est le but premier des tests.

Moi de connaitre mon chiffre, m'a permis de me "remonter" le moral quand j'avais l'impression d'etre completement débile, mais deriere y a eu la pression des parents "t'as un 11 en physique ? avec tes capacités tu devrais avoir 18 !"
Avant d'avoir lu ce site, je croyais mes parents quand ils disaient que
je devait avoir plus et au final avoir un haut QI avec de telles notes
m'attristait
Mais depuis peu ma mere a lu des articles/visité des sites donc elle s'est calmée.

Le chiffre en lui meme indique juste une différence qu'il faut connaitre, mais il ne faut pas se contenter de lui et aller se renseigner plus profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: article du *Monde*   Aujourd'hui à 05:18 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
article du *Monde*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article Le Monde : "Le marché lucratif des prépas privées"
» Article du Monde sur le portable à l'école.
» Article Le Monde Gauchet-Meirieu
» Un article réquisitoire contre le socle commun
» Le Monde - Projection de Tomboy dans un collège de l'Oise: réactions des élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Mots de tête :: Vous avez dit Surdoué ?-
Sauter vers: