Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la fête, un plaisir ou un danger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la fête, un plaisir ou un danger ?   28/06/07, 04:07 pm

J'ai vu un reportage là-dessus, et ça m'a donné envie d'ouvrir un débat^^

Est-ce que selon vous, une fête sans alcool, ce n'est pas une fête ? Une question ou beaucoup de monde (d'après des sondages) aurait répondu "oui"...

Comment s'arrêter à temps ? Comment ne pas se faire entraîner par les autres ?

Pris dans l'ambiance, on commence par un verre d'alcool, puis un deuxième, puis un ami propose une cigarette, puis ça finit avec la coc et j'en passe...

Que pensez-vous de la situation actuelle ? Les ados de quatorze quinze ans qui boivent déjà "trop" ou qui se drogue "comme les grands" comme si ça allait leur permettre de grandir plus vite, alors qu'ils risqueront juste de mourir plus jeune...

Trouvez-vous normal que les parents laissent sortir des "mineurs" toute une nuit, sans surveiller ce qu'ils font ni les personnes avec qui ils sortent ?

Je suis pas douée pour lancer des débats, mais bon faut bien se lancer^^ :teuh:
Revenir en haut Aller en bas
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   28/06/07, 04:37 pm

J'vais essayer de répondre le mieux possible, parce que je trouve le débat intéressant ^^.


Pour moi, une fête sans alcool n'est pas une fête. Oui, il faudrait mieux pour nos santés pas boire. Mais même en sortie avec des potes, on boit ..
Et on fume, et on se soule ..
Parce que dans les trois/quarts du temps, on en a envie. Oui, c'est très couette. Moi, j'ai jamais fini bourrée, mais j'suis la première à acheter à boire .. Par envie de savoir "comment ça fait" j'pense. De prendre certaines libertés .. J'sais pas trop, j'arrive pas à expliquer ^^".

J'trouve pas ça normal que les parents de certains les laissent sortir comme ça, mais de toute façon, la plupart du temps, ils sortiront de toute façon. Beaucoup de parents sont dépassés sur ce sujet-là. Y'en a pleins qui couvrent leurs gosses quand ils sèchent, sont pris en train de fumer, etc.
Les parents sont trop laxistes parfois ..

J'trouve qu'on est "vieux" beaucoiup trop tôt, si on prend dans mon collège, les 3/4 des filles et gars de 14ans sortent déjà en boîtes, fument *et pas que d'la clope ^^*, etc.
Mais, j'pense que tout autour de nous nous poussent à grandir plus vite.
Alors, la faute est à tout le monde j'pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   28/06/07, 06:39 pm

Pour clarifier les choses moi je ne bois pas ni ne fume (je vais d'ailleurs prochainement m'inscrire au seminaire ,... ^^), et en fait je ne fais jamais la fête (... ah tant de gaieté,...).

En terme medical c'est clairement dangeureux de trop fumer ou de trop boire,certaines drogues ont des effets desastreux (surtout quand elles sont melangées avec des produits de cirages pour chaussures,...) sur le cerveau, le sevrage est un parcourt du combattant avec rechute sur rechute, enfin bref ça donne envie de s'eclater (dans tout les sens du terme) ^^.

Comme je ne peux pas aborder le sujet de l'interieur comme je n'y connais rien, je vais essayer de le faire de façon plus large.

La societé de consommation est pour moi en parti responsable de cet etat de fait, profiter tant qu'on peut, et jusqu'au bout, peut etre que pour certain c'est pour que leurs parents s'interessent un peu à eux, pour d'autre il s'agit de s'en detacher, dans l'adolescence beaucoup des plaisirs sont à la fois des dangers, pour eprouver la sensation de vivre pleinement, et pour chercher les limites, le problème etant qu'à cause de notre societé beaucoup de produits sont accessibles, (evidemment que ça n'est pas legal mais c'est dans l'"esprit" de la societé je dirais) les limites, sont de plus en plus souvent franchie, les parents sont souvent trop occupés pour essayer de comprendre un adolescent à la derive, alors tant que ça ne coute pas trop, cher ils les laissent faire sans vraiment se rendre compte, car tout le monde est pressé dans notre societé, on prend les soins comme un service de consommation.

Je ne pense pas que l'on soit vieux plus tôt, on imite et on surpasse tout au plus nos parents plus tôt, sans vraiment savoir la raison de leur geste, je pense qu'on est passé de la consommation pour oublier à la consommation pour le plaisir, les adolescents actuels sont beaucoup moins matures, (même si il est difficile de trouver des critères objectifs pour la maturité, donc je me base sur ma subjectivité) que ceux d'il y'a 50 ans, le risque de perdre la vie etait beaucoup plus grand, alors on ne le recherchait pas.

Bon ça c'etait plutôt pour le diagnostic que je fais de la situation.

Après je pense qu'ils est difficile d'agir quand les principaux acteurs (à savoir les parents) d'une possibilités de changement la plus efficace pour moi, sont bien ancrés dans leurs principes et que les enfants sont justement incontrolables, la loi n'a pas trop à y mettre son nez quand il s'agit d'education, l'etat pourrait former les enseignants mais ils sont déjà bien trop occupés avec les adolescent qui sont mantenaint pour la plupart parfaitement intenable, reste le recours au psychologues par les ecoles, mais c'est tout au plus un palliatifs au situation les plus difficiles et non une mesure general.

Alors soyez de bons parents, faites pleurer vos enfants ^^( pour les caprices j'entends).

Receptif à toutes critiques (construites ou non )^^.

Ahya ça faisait longtemps, c'est comprehensible ? (parceque j'avais jamais reflechi au sujet avant alors,...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   28/06/07, 07:06 pm

Je ne bois pas non plus, et souvent quand je dis ça, on me dit "pourquoi ?" avec un air super étonner des yeux grands ouverts, comme si c'était un crime.. Le fait est que j'aime pas l'alcool, et je compte pas me forcer parce que des gens disent que c'est cool de se bourrer la gueule^^ Après chacun fait ce qu'il veut Grin
Le problème étant qu'en dehors du fait que c'est dangereux pour la personne qui bois, se drogue, etc. ça l'est aussi pour les autres... Quelqu'un qui conduit alors qu'il est saoul... L'alcool peut rendre violent, et ça commence au départ avec un verre, et puis un autre, etc.
Je ne sais pas comment "pense" ces personnes, mais je sais que si je buvais, ça m'embêterais de savoir que je peux me mettre à faire n'importe quoi, à être dangereuse pour moi et d'autres... je trouve ça chers payer pour faire la fête quand même Neutral
Maintenant les gens qui savent s'amuser et s'arrêter à temps, ils ont bien raison d'en profiter...Grin

(ça y ai je m'embrouille, je réfléchis et je réecris un truc plus tard si j'ai trouvé des mots claires pour expliquer ma façon de voir les choses Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   29/06/07, 11:55 am

On peut aussi pleurer ou être euphorique en buvant trop tu sais kagi. Je ne fume pas, et je ne bois pas vraiment. Disons que je ne recherche pas l'alcool dans une fête, mais si on m'en propose, il se peut que j'en prenne. C'est comme quand t'as un bol de cacahuètes sous le nez, tu blablate t'en pique une ou deux de temps en temps, et à la fin de la discut tu te rends compte que t'as vidé le récipient. Bon bah c'est pareil.
Quand je vois certaines personnes de mon entourage, qui ne peuvent pas s'amuser aux fêtes sans être bourrées, je suis plutôt triste pour elles. C'est vraiment dommage, la vie fini par ne plus avoir de goût non ?
La cigarette me fascine, mais je ne pense pas que j'aimerais(rien que l'odeur…), et je ne me prive pas en évitant d'y goûter. Si j'ai envie pourquoi pas. Mais encore une fois, mon entourage m'encourage inconsciemment à ne pas fumer. L'haleine pas top, l'essoufflement dans l'escalier de 4 marches, dépendance, dents jaunes, rides, goût qui disparait peu à peu. Et pour arreter je vous dit pas l'horreur, prise de poids, déprime, nervosité. Alors non merci, pour des trucs qui ne sont même pas bon se détruire la santé…C'est agréable… ça réchauffe, et les timides peuvent se lâcher, les malheureux peuvent oublier. Mais pour délirer je préfère réussir à m'exprimer sans cette "aide".
Mourir plus jeune c'est pas vraiment ça le problème (sauf pour ceux qui restent). Souffrir plusieurs années ça m'inquiète plus. Mais chacun réagi différemment alors laissons les tranquille :) du moment qu'ils ne prennent pas l'auto et qu'ils ne nous vomissent pas dessus.
Moi pour planer j'allume mon iPod et je marche là où on me laissera tranquille, et où je verrai des paysages que j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia*
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Féminin
Nombre de messages : 415
Age : 26
Citation : __La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.-
Jabber : .?
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   30/06/07, 08:43 am

Je vais repeter ce que tout le monde à déjà dit. Je pense que l'excès n'est jamais bon. Alors comme pour tout il faut un juste milieu. Ne pas exagerer quant aux dangers d'un verre de temps en temps, mais ne pas minimiser le *problème des jeunes qui boivent trop* (.. j'ai du mal à formuler ma pensée). J'ai pas vraiment d'avis sur la cigarette. Je crois qu'on est tous assez informé sur les dangers liés, pour que chacun puisse prendre ses responsabilités. C'est vrai ensuite que les parents ont peut être de moins en moins de controle sur la vie de leurs enfants, tant mieux, tant pis, faut voir. Je pense que tout ce qui tente quand on a pas tenté, ne tente plus forcément quand tenté^^. (image du petit papillon attiré par une ampoule qui brille beaucoup et qui malgrè les recommendations de son papa papillon se brule, en ressort plus fort, et avec de jolies cicatrices ..) Bref. J'ai rien de terriblement nouveau à dire en fait. Neutral

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 01:18 pm

Ah oui, la surveillance des parents.
Bah écoutez, ils nous conseillent, nous éduquent, nous enseignent les choses qu'ils peuvent (ptet pas tous), mais à partir d'un certain âge, les enfants leur échappent. Comment tu peux surveiller tout ce que fait ton gosse sans qu'il ai l'impression d'étouffer ? Les couver c'est pas non plus la solution, ils doivent apprendre par eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimbofarrar
S'intéresse
S'intéresse


Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 02:01 pm

Shocked

Donc, selon certains, l'alcool et la drogue sont des "stimulants pour faire la fiesta"?
C'est assez aberrant. Je pense que ceux qui pensent ça se sont laissé influencer par la télé et les avis des autres, ont peur de se faire qualifier de "vieux jeu", et n'ont pas assez réfléchi, ou mal, à la question.

Enfin quoi, depuis quand est-ce qu'on a besoin d'voir l'esprit moins clair et de se donner des allures de grands pour rigoler?
Le seul truc qu'on peut dire, c'est que certaines boissons alcoolisées sont bonnes (j'aime bien le kir Grin )... Mais sinon, attendez, c'est quoi l'objectif? C'est de devenir assez abruti cérébralement pour rire de la moindre personne qui trébuche ou est tellement pas claire qu'elle a des difficultés à parler?

En fait, pour commencer un débat comme celui-là, il faudrait définir, comme en dissert', les termes-clés Suspect
Et ici... ça commence par : la fête.
Qu'appelle-t-on (qu'appelez-vous?) la fête?
Pour moi, c'est un regroupement de 3 personnes au moins qui prennent plaisir à ce regroupement. Ceux qui diront que c'est la définition d'une partouze auront l'esprit bien mal placé. tongue

Par contre, boire "pour faire comme tout le monde", fumer "pour avoir l'air dans le vent (et la fumée^^)", je ne vois pas ce que ça a d'intéressant. C'est une des principales causes de ma misanthropie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 04:17 pm

Jimbofarrar a écrit:
Shocked

Donc, selon certains, l'alcool et la drogue sont des "stimulants pour faire la fiesta"?
C'est assez aberrant. Je pense que ceux qui pensent ça se sont laissé influencer par la télé et les avis des autres, ont peur de se faire qualifier de "vieux jeu", et n'ont pas assez réfléchi, ou mal, à la question.

Enfin quoi, depuis quand est-ce qu'on a besoin d'voir l'esprit moins clair et de se donner des allures de grands pour rigoler?
Le seul truc qu'on peut dire, c'est que certaines boissons alcoolisées sont bonnes (j'aime bien le kir Grin )... Mais sinon, attendez, c'est quoi l'objectif? C'est de devenir assez abruti cérébralement pour rire de la moindre personne qui trébuche ou est tellement pas claire qu'elle a des difficultés à parler?

En fait, pour commencer un débat comme celui-là, il faudrait définir, comme en dissert', les termes-clés Suspect
Et ici... ça commence par : la fête.
Qu'appelle-t-on (qu'appelez-vous?) la fête?
Pour moi, c'est un regroupement de 3 personnes au moins qui prennent plaisir à ce regroupement. Ceux qui diront que c'est la définition d'une partouze auront l'esprit bien mal placé. tongue

Par contre, boire "pour faire comme tout le monde", fumer "pour avoir l'air dans le vent (et la fumée^^)", je ne vois pas ce que ça a d'intéressant. C'est une des principales causes de ma misanthropie.

Voici ma petite réponse de m***e du dimanche ^^.
Boire pourquoi ? Pour se laisser un peu aller, lâcher un peu prise surtout. Oui c'est très couette, sans être bourré, ça fait quand même du bien d'être "gai" comme on dit pour arrêter de se prendre la tête.
Mais malgré tout, c'est vrai que l'alcool est très dangereux.
La fête, c'est ce que j'appelle un regroupement de personnes qui se retrouve pour boire et s'amuser.

Je sais pas c'est comme une habitude. Auour de moi, une fête ne se couetteçoit pas s'en boire un peu ..
Je ne le fais pas pour faire comme les autres mais parce que j'en ai envie. Après c'est vrai que l'influence joue peut-être. Par contre, je ne fume pas, car je n'en ai pas envie et que je trouve qu'à part de saloper les poumons et peut-être déstresser la cigarette n'apporte rien.

Bon, ça apporte pas grand-chose ce que je dis, mais j'avias envie de réagir à tes propos Grin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Jimbofarrar
S'intéresse
S'intéresse


Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 04:32 pm

"Boire pourquoi ? Pour se laisser un peu aller, lâcher un peu prise surtout."
Donc tu en es incapable sans ça???

Je te signale que la réflexion et la méditation doivent arriver aux mêmes résultats, mais en plus, durables et sans danger pour la santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 06:00 pm

Jimbofarrar a écrit:
"Boire pourquoi ? Pour se laisser un peu aller, lâcher un peu prise surtout."
Donc tu en es incapable sans ça???

Je te signale que la réflexion et la méditation doivent arriver aux mêmes résultats, mais en plus, durables et sans danger pour la santé.

J'en suis incapable de toute façon ^^.
Mais j'observe ce fait chez les autres.
Ca permet de se lâcher pour les gens un peu timides [sans pr autant je le reprécise finir complètement défoncé] et de pouvoir s'amuser.
Attention, je ne suis pas en train de mettre l'alcool sur un piédestal, car je connais très bien les effets désastreux qu'il a sur la santé physique et mentale de beaucoup de personnes, mais d'essayer d'expliquer que boire de temps en temps n'est pas forcément "grave".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 06:42 pm

Je suis df'accord avec Azzia, boire de temps en temps ce n'est pas forcément grave, quand je disais "boire trop" je ne parlais pas d'un verre ou deux.... Mais vraiment de boire "trop" bref...

Je suis aussi d'accord Jimbo, dans le sens où je pense qu'une fête ne sgnifie pas "alcool" même si je n'ai jamais assister à une fête où il n'y avait pas d'alcool, ça m'est déjà arriver de constater que des personnes qui ne buvaient pas, finissait presque saoul, parce que des personnes de la fête prévoyaient de l'alcool, vu que pour eux une fête sans, ce n'est pas une fête. C'est ce qui me dérange un peu Wink Je trouve que dans ce cas, c'est vraiment inciter des personnes à boire, et elles peuvent très bien s'arrêter à ça, ne pas se mettre à boire après, comme elles peuvent au contraire se mettre à aimer l'alcool et en abuser.

J'arrête là
alala!
Revenir en haut Aller en bas
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   01/07/07, 08:45 pm

Oui justement, je refuse de boire car ça permet de se lacher. En tant que timide c'est très dangereux, tu ne fais plus d'efforts quand tu es en groupe, puisque l'alcool fait le boulot à ta place (la potion magique! youhou!) Et tu finis par en avoir tout le temps besoin. Doit y avoir un gros poucentage d'anxieux dans les alcoolo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachorète
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Masculin
Nombre de messages : 742
Age : 26
Citation : L'homme n'est qu'un animal à deux pieds sans plummes
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   02/07/07, 07:33 pm

Wohho hoh oh o ho ! Il ne faut pas conformondre l'alcool mondain (de fête) et l'alcoolisme solitaire, ou quitidien ! Je bois à chaque fois que j'en ai l'occasion à une fête, je suis rarement bouré pour autant (en même temps ma taille compense ma consomation) il suffit de connaitre sa limite, je suis juste bien quand je bois, pas bouré mais déshinibé, c'est super lorsque lon est timide par exemple, à chaque fois que je vois une personne qui ne bois pas à une fête, cette personne s'ennuie car elle garde son inhibation quotidiènne, elle ne prend pas part à l'embiance...Ect, à partir de là une fête sans alcool pour moi n'est pas ue vraie fête... Tout est bon avec moderation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclownetriste123456789.skyblog.com/1.html
Jimbofarrar
S'intéresse
S'intéresse


Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   02/07/07, 10:29 pm

Désolé, pour moi, la désinhibition ne présente pas d'intérêt si elle n'est pas le fruit d'un travail effectué par soi-même.

Et si ce n'était que ça! Mais c'est un ingrédient indispensable (malheureusement) de la vie en société et de l'image de chacun.

C'est ce qui me déplaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shokin
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 32
Citation : L'action unit. L'inaction punit.
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   02/07/07, 11:44 pm

Pour ma part, je ne fume pas, mais bois volontiers de bonnes boissons alcoolisées :

- Des vins du Valais, dont la malvoisie flétrie (pinos gris, vendanges tardives, donc très sucré, très doux), le Johannisberg (très bon vin blanc, yont font du bon à Chamoson, bon son !), le Rouge D'Enfer (un bon rouge, bien énergique), etc.

- De bonnes bières québecoises ! (je les trouve meilleurs que les nôtres suisses)



Pour ce qui est de ma consommation dans ma vie :

- il n'est pas rare que lors du repas du soir, nous partagions un tit verre de rouge.
- à certaines occasions fêtardes, j'achète la cargaison partagée, en veillant à suivre les conseils bien connus :

- alterner verre d'eau et verre de vin (conseil rarement suivi)
- bien avoir mangé et digéré avant de boire ; ne pas boire à jeûn
- avant la fête, prévoir où dormir ou comment rentrer (dormir sur place, marcher, les sobres conduisent, train, bus, nuit blanche, etc.)
- ne pas conduire en état d'ébriété
- ne pas combiner les drogues (je ne consomme que de l'alcool :mrgreen: ), éviter les drogues dures et le cannabis (d'ailleurs j'aime pas)
- prévoir un sac pour le PET, un sac pour le verre, un sac pour le reste (un peu d'écologie, voyons donc ! on n'est pas dans bazar ! Laughing )
- éviter de laisser seule une personne
- choisir soigneusement le jour (la nuit, plutôt Laughing ) et le lieu de fiesta
- préparer un bon gueuleton pour avant, pendant, après (tout est permis, sauf de ne pas manger Grin )



Pour ce qui est du concept "faire la fête" :

- Chaque personne en a sa conception.
- Aucune personne n'est forcée de "faire comme les autres". Aucune personne ne doit forcer une autre à "il est des nôtres, il a bu sa première bière".
- Le but est de s'amuser, boire n'en est qu'un moyen parmi tant d'autres ! (NB : boire ne suffit pas pour s'amuser)
- Le mot d'ordre dans tous les contextes et toutes les situations : le respect (et surtout pas de discrimination !)
- Mon conseil personnel Grin : l'humour, la blague, rire, se marrer... jouer la comédie sans mentir...


Shokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimbofarrar
S'intéresse
S'intéresse


Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   03/07/07, 09:41 pm

Mais tu as... 22 ans. A savoir, 9 ans de plus que certains autres posteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   03/07/07, 10:34 pm

Justement je trouve intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui n'est plus au collège :p



Citation :
Pour ce qui est du concept "faire la fête" :

- Chaque personne en a sa conception.
- Aucune personne n'est forcée de "faire comme les autres". Aucune personne ne doit forcer une autre à "il est des nôtres, il a bu sa première bière".
- Le but est de s'amuser, boire n'en est qu'un moyen parmi tant d'autres ! (NB : boire ne suffit pas pour s'amuser)
- Le mot d'ordre dans tous les contextes et toutes les situations : le respect (et surtout pas de discrimination !)
- Mon conseil personnel : l'humour, la blague, rire, se marrer... jouer la comédie sans mentir...
Du même avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   03/07/07, 10:59 pm

Je trouve aussi bien qu'on ai l'avis d'une personne de plus de 20 ans... Ils ont sûrement plus de recul que nous par rapport à tout ça, et on peut être connu l'envie de découvrir ça quand on est jeune (je ne veux pas dire par là que t'es vieux shokin^^)

Je pense pareil, boire c'est pas forcément un problème, du moment que les choses sont faites correctement la personne qui conduira ne boit pas, etc.
Selon moi, ce n'est pas une question de "se priver" de boire pour diverses raisons, mais plutôt pour "la sécurité" de ces personnes... Bref^^ Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
shokin
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 32
Citation : L'action unit. L'inaction punit.
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   05/07/07, 12:30 pm

Non, mais... ya que des tits djeuns icitte ? Grin Ah ! non kagira a quand même 18 ans ! Cèl aussi ! vous verrez, 22, ce n'est pas si éloigné de 18 Grin .

J'aime bien faire la fête à la buvette, mais j'ai un côté "Mieux vaut prévenir que guérir." face à la toxicomanie, et à la sécurité en général. Without consciousness no control.

Vous voulez que je vous amène un homme de 30 ans, puis un homme de 50 berges, puis un homme de 70 années, pour qu'ils vous donnent chacun leur avis, leur expérience ? Grin J'invite également leurs femmes à donner leur avis. Laughing

Shokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shokin
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 32
Citation : L'action unit. L'inaction punit.
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   06/07/07, 07:56 pm

Enweille ! ce soir, je fais la fête ! Laughing

Je vous ferai compte-rendu, j'ai des comptes à rendre, je m'en rends compte, lors de rencontres dans les rangs de cons très racontés par les comtes. Grin

Shokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maskaoz
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 30
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   07/07/07, 04:23 pm

Bah, l'alcool ce n'est pas une obligation. il y a pleions d'alcools différents, aux résultats, aux araisonnements différents.

- l'alcool qu'on te fourgue pour le vendre : genre smirnoff ice et autres jus de fruits à 5%, le panaché à mon époque. concrètement, c'est alcoolisé, mais supposément pas assez pour masquer le goût de la boisson. en gros, c'est prendre les jeunes pour des cons en leur faisant croire qu'ils prennent leur pied en buvant la même chose que du banga fraise.
il est dangereux, non pas en concentration d'alcool mais en quantité ingurgitée. surtout que pas tout le monde n'a la même tolérance à l'alcool.

- les autres alcools, avec responsabilisation minimale. les bibines à 8%, rouge à 12.5% au malibu à 35% ou le rhum/vodka à 45%, faut en avoir dans les roubignolles pour l'oser. et ça, c'est surtout pour les sorties en boîte ou les soirées privées.

j'ai pas besoin d'alcool pour faire la fête. mais pour me désinhiber, ça ne me dérange pas. je me suis déjà murgé jusqu'à être une vraie loque, refaire la déco d'une salle de bains et d'une chambre et ça ne m'a pas donné envie de recommencer pour autant. tout le monde désinhibé, ça permet à tout le monde de se mettre sur un pied d'égalité. j'ai assez raccompagné de potes bourrés pour le savoir et le voir.

après, faut savoir non pas où on s'arrête, mais juste si on veut s'arrêter, point. après, l'alcool, ça a été réputé 700 ans pour déboucher les artères et ça fait partie du patrimoine franco-françouze. sauf qu'aujourd'hui, on te vend ça comme du petit lait en te faisant oublier que ça peut être dangereux derrière un goût de fraise. maintenant, boire une binouze avec des potes, je fais ça parce que c'est un autre goût, une autre dimension. aller en cours bourré, ça m'est arrivé une fois, pas deux.

après, fumer, c'est une autre histoire, à développer dans un autre topic. alors oui, les jeunes doivent découvrir leurs limites et développer leurs expériences personnelles, mais les prévenir, c'est aussi bien, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachorète
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Masculin
Nombre de messages : 742
Age : 26
Citation : L'homme n'est qu'un animal à deux pieds sans plummes
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   07/07/07, 10:50 pm

J'ai fait la fête la nuit dernière (enfin une tournée des bars en ville avec des potes Grin) J'ai bu : un verre de vodka, 5 cul sec de tequila ansi quue 4 verres de vin rouge et environ 20cl de la bouteille de whisky d'un groupe avec qui j'ai sympathisé... Oui c'est beaucoup vous me direz... Trop ? Je ne pense pas étant donné qu'il est rare que je consomme autant et que je n'étais pas réelement bouré (aucun problemme d'équilibre une parole très claire et un raisonnement tout à fait lucide)... Je suis obligé de boire beaucoup pour ressentir les mêmes effets que la pluspart des gens peuvent ressentir en buvant beaucoup moins... Donc ce n'est pas un bon exemple car tout le monde ne tien pas l'alcool de façon comparable... En tout cas dans ces conditions je ne m'ennui jamais à une soiré... Surtout que je suis de nature plutot timide...
Pour ce qui est de fumer des "choses qui font rire" cela ne fait pas de mal occasionnelement tant que l'on fait en sorte de ne pas se laisser avoir par l'acoutumance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclownetriste123456789.skyblog.com/1.html
Chir_21
S'intéresse
S'intéresse


Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 26
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   07/07/07, 11:42 pm

En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin d'alcool pour m'amuser. Je ne suis pas une référence en ce qui concerne les fêtes (j’en ai fait que deux chez des amis) mais je suis sortie hier soir avec ma famille et je n’ai pas bu. Je n’aime pas le goût de l’alcool (même si j’ai déjà goûté plusieurs fois). Cela ne m’a pas empêché de passer une super soirée et de rigoler. Je ne fume pas non plus.
Pour le moment je ne bois pas pace que je n’aime pas mais même si j’aimais le goût des boissons alcoolisées, je ne boirais pas non plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachorète
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Masculin
Nombre de messages : 742
Age : 26
Citation : L'homme n'est qu'un animal à deux pieds sans plummes
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   07/07/07, 11:57 pm

Ce n'est pas pour le goût lorsque je bois... Et en ce qui me concerne, je m'amuse bien plus en buvant... Ensuite on ne peut pas comparer une sortie en famille à une fête avec des amis !
Hey au fait : BIENVENUE Chir_21 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclownetriste123456789.skyblog.com/1.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la fête, un plaisir ou un danger ?   Aujourd'hui à 09:54 am

Revenir en haut Aller en bas
 
la fête, un plaisir ou un danger ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manque de protéines? attention danger!
» Phosphates dans l’alimentation : les enfants en danger !
» Passage obligé, avec plaisir :-)
» MAITREYA arrive au QUÉBEC DANGER URGENT
» Danger du tabac sur le cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Basse Cour des Passionnés :: Actualités, Débats et Politique-
Sauter vers: