Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   18/11/07, 11:29 pm

Sommaire :

Dans ce sujet : Partie I : Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka

Chapitre 1 ; La Lumière :

page 1 : 1ère Partie/3, post 2.
page 2 : 2ème Partie/3, post 1.
page 3 : 3ème Partie/3, post 1.


Chapitre 2 ; L'Iglosium d'Hèlba (v 1.5) :

page 4 : 1ème Partie/5, post 2.
page 5 : 2ème Partie/5, post 1.
page 6 : 3ème Partie/5, post 1.
page 7 : 4ème Partie/5, post 1.
page 8 : 5ème Partie/5, post 1.

Chapitre 3 ;Passage (v 1.0) :

page 9: 1ère Partie/5, post 1.
page 10: 2ème Partie/5, post 1.
page 11 : 3ème Partie/5, post 1.
page 12 : 4ème Partie/5, post 1.


Alors voilà certain d'entre vous save que je m'amuse depuis le printemps dernier à écrire une histoire (et je dit bien une histoire !!!!! pas un livre ! je n'est pas cette prétention !)

Le titre en est Le Mystère de l'Académie D'Hèlba-Nerka

Ce n'est le titre que du premier "volet" de l'histoire en elle même pour laquelle je n'est pas encore trouvé de titre... J'avourais ne pas vraiment savoir ou elle menne d'ailleur et je vous demande donc de m'accompagné tout au lon de cette histoire ^^


Voila ce que je vous demande :

_ de lire si celà vous intérresse tout d'abord !!!!
_ si qqch ne vas pas n'est pas compréhensible, pas "français" me le dire (me l'écrire)
_ de ne pas hésité à critiquer mon texte ou mon style!
_ de (si vous le voullez mais c'est vraiment ce qui m'intérrèsserais le plus !) faire un profil de mes personnages ; que pensez vous d'eux, quel est pour vous leurs caractère...
_ et surtout de me dire passage après passage (je poste rais l'histoire par "passage") quel effect celà donne (si vou voulez bien sur ^^)
_ de faire des hypothèse sur ce qui ce passera (j'aime bien savoir ce que les gens pense qu'il va se passer ^^)

tous celà si vous le voulez bien entendu ^^


voilà ^^ je post donc si après le premier passage ^^ il est cour donne peut de resseignement mais en réèllement une entré en matière pour moi.

Ha ! j'oubliait ! je mettrait à la suite (quand c'est néccéssaire) des petites anécdotes sur ce qui est écrit car je fait par moment des clin d'oeil au gens que je connait... ^^


donc voilà merci de m'aider si vous en avez envi et bonne lecture ^^

Merci de respecter mon texte et de ne pas le copier et de ne pas utilisé du gras étant donné que je met le texte de l'histoire en gras pour la différencier des autres posts.


Dernière édition par Carmilla le 26/05/08, 09:03 pm, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Partie I ; Chapitre 1 : 1er passage   18/11/07, 11:46 pm

Partie I : Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka

Chapitre 1 : La Lumière (Partie 1/3)


Taïlaranne était dans le noir. D'aussi loin que remontaient ses souvenirs, elle avait toujours été là. Et de temps en temps, de la lumière apparaissait. Elle a toujours su que c'était cela : ''La Lumière'' et que ce dans quoi elle vivait, c'était l'obscurité. Comment savait-elle qu'elle s'appelait Taïlaranne et que c'était le nom de la déesse de la sagesse pour les Guironns ? Ça elle l'ignorait.

Depuis son réveil, un liquide coulait d'entre ses jambes, mais elle ne comprenait pas ce que c'était. Cela l'inquiétait, car elle avait peur d'être malade, comme il y a longtemps, quand pendant la période froide, qu'elle savait s'appeler hiver, elle avait eu la tête chaude et la gorge rêche. Cet hiver-là, elle avait été amenée ailleurs, mais comme on l'avait enveloppé des pieds à la tête, elle avait eu très peur. Puis, elle s'était rendu compte que ce qu'on lui donnait à manger lui permettait de guérir. Seulement maintenant, elle ne voulait plus que cela lui arrive, elle se sentait en sécurité ici.

Elle vivait dans une pièce totalement plongée dans l'obscurité. Il y avait un lit, une commode, une bassine d'eau et un pot de chambre. Avant, lorsqu'elle était plus jeune, il y avait des jouets, mais ils avaient disparu depuis longtemps. Il ne restait que Nouty, une peluche avec laquelle Taïlaranne dormait depuis ça plus tendre enfance et qui lui tenait compagnie.
Il y avait aussi cette personne qu'elle avait appelée Miousti, qui signifie " celle de la lumière " en Guironnce et qui venait assez souvent. Elle balayait, changeait le pot de chambre et l'eau de la bassine. Miousti faisait tout cela dans le silence avec une petite bougie qui produisait " La Lumière ". Et pour Taïlaranne, rien n'était plus important que cette lumière, bien que depuis toujours elle puisse voir dans l'obscurité. Elle connaissait l'existence des couleurs bien sûr, mais ne les distinguait pas. Tout était noir et blanc pour elle, dans cette obscurité. Or, avec la lumière, elle voyait les couleurs !

Un jour, elle avait été réveillée par un bruit et là, elle l'avait vue pour la première fois : " La Lumière ". C'était aussi la première fois qu'elle voyait Miousti. C'était une personne grande et fine qui portait une tenue rouge. Et même si Taïlaranne ne l'avait jamais bien vue, elle savait que cet être était très beau.
Ce jour-là, Taïlaranne avait eu très peur et avait crié. Miousti s'était retourné et voyant Taïlaranne réveillée, elle s'était enfuit par l'ouverture présente à ce moment-là dans l'un des murs. Taïlaranne savait que c'était une porte et en avait toujours soupçonnée l'existence, sans jamais réussir à en trouver les jointures.
Après s'être remise de sa surprise, Taïlaranne avait compris que Miousti venait pendant son sommeil et que c'était elle qui s'occupait de tous ces petits riens, qui permettaient à son lieu de vie de rester habitable. Elle devina aussi que c'était elle qui apportait sa nourriture et elle n'avait que rarement deux fois de suite le même plat.
Taïlaranne avait donc fini par s'habituer à cette présence.

Aujourd'hui, inquiétée par cet écoulement, elle savait ce qu'elle allait faire. Taïlaranne se leva donc, pris un linge dans la commode et essuya son matelas qui était humide. Puis, elle changea les draps, mettant les sales dans un coin de la pièce. Elle se changea ensuite en prenant soin de mettre un petit linge à son entre jambe, pour ne pas souiller ses vêtements. Enfin, elle mit la partie humide des draps en évidence. Ainsi quand Miousti viendrait, elle aura tôt fait de se rendre compte que quelque chose clochait. Et après tout, n'était-ce pas lui qui avait fait en sorte qu'elle soit soignée quand elle avait eu de la fièvre ?
Elle attendit donc et finit par s'endormir.


Annécdote:

Je me suis basé sur un compte Allemand pour le début, ne m'en demadez pas le titre je ne m'en souvient plus. Grin Il était dans mon livre de 5ème en Allemand et parlait d'un garçons qui avait vécu toute sa jeunesse séquéstré dans le noir et dans une tour, une foi sort (je sai plus comment ni pourquoi) il vu élevé par un homme (si je me souvien bien) et avait notament une ouïe très dévellopé. Il mourru assassiné.
Je ferait des recherche pour retrouver le titre de ce compte. et vous le donner avec à la limite un lien vers celui-ci ^^

Edit : j'ai retrouvé de quel histoire il sagissait ; la voici !
Kaspar Hauser apparaît le 26 mai 1828 dans une rue de Nuremberg, épuisé, titubant, gesticulant et grognant de façon incompréhensible.

Il tient à la main une lettre adressée au « Commandant en chef du 4e escadron du 6e régiment de chevaux-légers », le capitaine Wessnich ; la lettre précisait que le père de Kaspar aurait appartenu à ce régiment et un autre billet, joint à la lettre, le déclarait né le 30 avril 1812. Le premier des deux messages aurait soi-disant été écrit par l'homme qui a élevé Kaspar Hauser :« Ce garçon m'a été confié en 1812, le 7 octobre, et je suis moi même un pauvre journalier, j'ai moi-même dix-enfants, j'ai moi-même assez de peine à me tirer d'affaire, et sa mère m'a confié l'enfant pour son éducation ».

Quant au second billet, il serait de la mère de Kaspar Hauser. C'est ce second billet qui fournit la date de naissance du jeune homme et contient une requête :« Si vous l'élevez, son père a été un chevau-léger. Quand il aura 17 ans, envoyez-le à Nuremberg au 6e régiment de Schowilsche. Là aussi son père a été. »

Cependant le capitaine Wessnich remarque que les deux billets sont écrits de la même main et suspectant un coup monté, place l'adolescent en détention.1

Les seuls mots qu'est capable de prononcer le jeune homme sont : « cavalier veux comme père été ». Il sait aussi écrire son nom.

Le maire finit par le prendre sous son aile, et le faire parler. Il aurait vécu dans un réduit sombre, dormi sur la terre battue ou la paille sans jamais voir personne ; il avait reçu la visite d'un homme vêtu de noir qui lui avait appris à marcher et à écrire son nom. Plus tard, cet homme l'aurait conduit en vue de Nuremberg et l'y aurait abandonné, avec cette enveloppe contenant les deux billets.

L'histoire fait dès lors le tour des journaux qui surnomment Kaspar « l'orphelin de l'Europe ». Des rumeurs commencent à circuler sur son allure noble et les traits de son visage. Hébergé chez un professeur qui lui apprend à lire et à écrire, il est victime d'un attentat en 1828, qui relance les rumeurs: le mythe de la naissance noble de l'adolescent se forge peu à peu. Cette famille aurait tenté de s'en débarrasser pour hériter du duché de Bade. Hébergé cette fois chez un conseiller municipal, Kaspar est victime d'un autre attentat, en 1830, mais les policiers mettent celui-ci en doute et soupçonnent une mise en scène. Le comte de Stanhorpe, qui devient son troisième hôte, l'interroge et en vient à croire qu'il est d'origine hongroise, plutôt qu'allemande.

En décembre 1833, Kaspar est attiré, la nuit, dans un parc d'Ansbach, en Franconie, par un mystérieux individu qui le poignarde. Il meurt quelques heures plus tard ; à l'emplacement de l'attentat, une inscription indique aujourd'hui encore « hic occultus occulto occisus est » (ici, un inconnu fut assassiné par un inconnu).

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !


Dernière édition par Carmilla le 27/05/08, 03:32 pm, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   18/11/07, 11:48 pm

Ok génial ! Ben je vais essayer de répondre à tes demandes comme je pourrai et avec le temps que j'aurai à chaque fois OKé  oké Tu devrais utiliser un moyen de différencier les passages de ton histoire de nos commentaires et de tes anecdotes (en mettant en italique ou dans une autre couleur par exemple) pour que ce soit repérable plus facilement en faisant défiler les messages, mais sinon le simple fait de prévenir avant suffira xD si t'as la flemme ou pas l'envie :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   18/11/07, 11:54 pm

Ba il y a un truc déja :
La longueur conséquente des passage Grin (et dire que celui que j'aiposté me parraissait tou petit pale ) et je pense que oui je fait les mettre en gras et rajouter des numéro de ligne en rouge comme sa vous pourez citer ^^


de plus si vous regarder le titre de ses passage n'est pas : "RE:Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)" mais le moment où arrive ce passage ^^

donc je met ce que je vien de dire ; n° de ligne + gras


quand au annécdote elle cerons posté à la fin du passage après un truc du style : "Annécdote" ^^

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   19/11/07, 12:06 am

Hum je ne peux pas dire grand chose, j'attends que l'histoire avance un peu plus ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   19/11/07, 12:10 am

^^

lol oui c'est sur que on apprend pas grand chose là... Grin

je pense que je méttrai la suite mercredi ^^

j'ai rajouté une anecdote ^^

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   19/11/07, 12:11 am

Tout ce que je peux dire pour l'instant c'est que j'ai envie de connaitre la suite :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   19/11/07, 07:27 pm

Pour l'instant, je peut pas dire grand-chose ^^.
Juste que si c'était un livre que j'vais emprunté à la médiathèque,
j'aurai continué à lire la suite de ce passage.
*traduction : j'aime bien xD*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   20/11/07, 04:58 pm

hum... j'envisage de vous mettre la suite aujourd'hui...

qui la veux ???

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   20/11/07, 05:07 pm

Moi ! Grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Partie I ; Chapitre 1 : 2ème Passage   20/11/07, 06:45 pm

Note : Ah ! Ah ! Ah!... Vous allez pas aimer... Démon :dd Twisted Evil Edit : j'ai suprimé les n° de ligne remarquant que celà dépendait de la taille de l'écran...
Chapitre 1 : La Lumière (Partie 2/3)


<< Albann ! Debout ! Il est six heures ! Tu devrais être levé depuis une heure déjà ! Que fais-tu ? Ah ! Si je découvre que tu as encore lu jusqu'à pas d'heures hier, tu vas voir ! Les livres c'est mauvais ! Je vais vendre tous les tiens, ça a au moins un avantage, ça vaut cher quand on les vend ! >>
C'était la tante d'Albann qui l'appelait. Elle montait les escaliers. Il avait sa chambre à l'étage dans la grange. Sa tante élevait des chevaux, des vaches et des volailles. La mère d'Albann était morte alors qu'il avait six mois, c'était une fille-mère. Il avait donc été placé chez son oncle, plus de quatorze ans auparavant, sa mère n'ayant jamais dit qui était son père. La tante d'Albann était stérile et elle le détestait donc, représentant tout ce qu'elle ne pourrait jamais avoir. Quant à son oncle il était mort cinq ans auparavant. C'était un homme doux, attentif et aimé de tous. Le contraire de sa femme. Il devait donc vivre avec elle, jusqu'à ses trente ans, âge de la majorité des Elfes. Mais chose étrange pour un Elfe, il avait le cartilage effilé et des lobes ronds. Sa tante disait donc qu'il était un Hybride. Il était déjà un bâtard, ce que sa tante n'aimait pas, mais en plus Hybride ! Elle haïssait les hybrides. Hors Albann adorai tout ce que sa tante détestait. Un jour, alors que Albann n'avait que huit ans, son oncle l'avait emmené à la bibliothèque. Il avait été subjugué par la sérénité du lieu, par le nombre écrasant de livre et les belles enluminures contenues dans ces derniers. A partir de ce moment, Albann avait voulu apprendre à lire. Son oncle lui avait donc apprit, car tout Elfe, même le plus pauvre, se devait de savoir lire et écrire. En général, on n'apprenait cela qu'à partir de l'âge de quinze ans. Eh bien, Albann, lui à quinze ans, avait déjà lu plus de mille livres.
Mais pour le moment Albann était en train d'émerger de son sommeil peuplé de dragons, de fées, de vampires et autres êtres qui pour lui n'existait qu'entre les lignes de ses livres, qu'il tenait de son oncle et échangeait au marcher contre d'autre. Sa tante le trouva donc en train de se réveiller, une pile de livre près du lit et trois - quatre sur la couette que Albann n'eut pas le temps de cacher à sa tante.

<< Ah ! Je le savais ! Aller debout fainéant ! Elle l'attrapa par le bras et l'entraîna dans les escaliers en bas desquels elle le jeta dans l'abreuvoir. Voilà, maintenant tu es propre ! Vas donner à manger aux animaux et après tu iras au marché de Calarios pour vendre la viande, le lait et les œufs. Tu achèteras aussi ce qui est sur cette liste. >>
Comme toujours, Albann ne dît rien. Il fit attention de ne pas faire baver l'encre, sa tante écrivait bien assez mal. Il retourna donc dans sa chambre, pour se changer. Il s'occupât en premier des chevaux auxquels il donna leurs rations de foin. Puis il se rendit au poulailler où il nourrit les volailles et ramassa les œufs. Il alla ensuite à l'étable où il fit rentrer la vingtaine de bêtes, pour les traire et leur donner à manger. Il les remit ensuite au près. Une fois la dernière vache sortie de l'étable il alla préparer le chariot. Il y mit ce qu'il devait vendre, soit le lait, la viande de cheval et la douzaine de douzaine d’œufs. Il alla ensuite chercher Zéphyr, qui était un magnifique étalon de trois ans, seule chose que sa tante ne lui ait jamais donné même s'il avait dû le débourrer lui-même, lui fabriquer une selle et des harnais et avait certain antécédent familiaux. Une fois Zéphyr pansé et harnaché, ils partirent pour Calarios.

Comme d'habitude il y avait encore peu de monde. Albann installa donc son stand à l'entrée du marché. Durant le début de la mâtinée il n'y eut pas trop de problèmes. Puis, vers neuf heures, le bruit couru que l'on avait vu un magicien à la porte de transfert locale. Cela était très rare, car le Comté de Calarios était très éloigné de toutes les universités et le Comte pas assez riche pour posséder son propre magicien. Les rumeurs allèrent donc bon train, celle qui prit le plus d'ampleur fut une rumeur de la vieille herboriste. Elle racontait à tout le monde que le Comte avait provoqué les foudres du prince en refusant un cadeau. Albann la trouva très plausible, car le Comte n'avait d'yeux que pour la reine et que le prince était très irritable depuis la naissance de sa sœur, qu'il allait devoir épouser. Le marché continua donc ainsi, avec son lot de rumeurs, de disputes, de marchandage et de vols.
Vers dix heures Albann avait vendu toute sa marchandise, chose rare et commença à ranger ses affaires. Alors qu'il venait juste de finir, un silence total se fit. Tout le monde regardait vers l'entrée du marché. Un homme et une femme se trouvaient là avec des chevaux blancs. Albann ne les avait jamais vus. Les étrangers étaient rares à Calarios. Ils regardaient toute la foule comme pour poser une question muette. Lui était vêtu d'une bure blanche et elle d'une robe bleue nuit. Au bout de quelques minutes la femme dit :
<< Bonjour à tous ! Nous cherchons à savoir où vit Célice Pulsatilla et si son enfant est en vie. >>
Elle continua à regarder la foule. Quand son regard croisa celui d'Albann il eut un frisson dans le dos. C'était un regard qui vous transperçait, il fouillait votre âme, la mettant à nu et surtout il semblait vous dire : " Si tu ne me donnes pas ce que je veux, je le prendrais moi-même. ".
<< Célice est morte, dit quelqu'un dans la foule.
- Quant à Albann, son seul fils, il est là, dit l'herboriste, le désignant avec sa canne.
Alors Albann se souvint... Oui sa mère se nommait bien Célice et comme son oncle, son nom de mère était Pulsatilla. Cela faisait cinq ans qu'il ne l'avait pas entendu, sa tante ayant perdu le droit de s'en servir à la mort de son époux.
- Es-tu Albann Pulsatilla, le fils de Célice Pulsatilla ? demanda la femme.
- Je... Je m'appelle Albann oui, et ma mère s'appelait bien Célice Pulsatilla. Il se demanda ce que ces gens pouvaient bien lui vouloir et se rappela le regard de la femme. Il eut un nouveau frisson, puis attendit la sentence.
- Oui tu as ses yeux, dit l'homme, ses yeux violets... Tu es bien celui que nous cherchons. >>
La femme et l'homme se dirigèrent alors vers Albann.

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !


Dernière édition par Carmilla le 27/05/08, 01:58 pm, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   21/11/07, 02:45 am

:p J'adore le passage où il fait toutes les corvées.

Tiens j'ai repéré une phrase qui a une tête bizarre ^^ avant-dernier paragraphe.
Citation :
Comme d'habitude il n'y avait pas encore peu de monde.

Et dans celle-ci je dirais que tu dois faire un choix entre "commencer" et "apprendre", ou trouver autre chose, je trouve que les deux à la suite ça fait pas très joli. Mais ce n'est que mon humble avis ^^
Citation :
A partir de ce moment, Albann avait voulu commencer à apprendre à lire.

Et sinon, pour les descriptions que je trouve pas mal du tout, tu te documentes, tu fais des ptites recherches ? (pourquoi je pose la question :p ça doit être des trucs que tu as accumulé au fil de tes lectures).
Bon ben je lirai la suite avec plaisir.

S'il y en a d'autres qui, comme Carmi ont écrit des petites histoires, ils peuvent ouvrir leur propre topic et l'envoyer comme elle par petits épisodes (je pense à quelqu'un en particulier Rolling Eyes mais chut).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   21/11/07, 06:29 am

oui pour la phrase je pensai pourtant l'avoir corigé...
mais la deuxième je vois pas commen faire... je vais suprimé commencer...

pour les description je fait pas de rechèrche sa vient tout ceul ^^

mais je compte en faire dans le futur sur certain truc pour être sur de ne pas faire de bétise ^^

Ha oui !

Annecdote :

_Pulsatilla qui vous l'aurez deviné est le nom de "famille" (ici dit de "mère") de mon segond personnage principal n'est pas une invention !!!! il a une signification !!! allé je vous laisse la trouver OKé  oké

_Albann à les yeux violet persone ne tique ? c'est pas clasique ça ! et bien c'est un clin d'oeil à... Lestat bien sur !!!! Le Vampire de Anne Rice ^^ mais à par sa c'est tout Albann n'est pas un vampire ! (je ne sais même pas si j'en métrai !)

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   21/11/07, 04:24 pm

Very Happy Pour les yeux violets j'ai trouvé que c'était original comme couleur d'yeux pour un elfe (mais je suis pas experte, ça se trouve c'est fréquent) puis après je me suis dit que tu t'en servirais plus tard pour parler de ses origines, de son père par exemple (puisque tu veux savoir ce qu'on pense en lisant ton texte Grin) mais j'aurais pas deviné que ça venait de ce livre car je ne l'ai pas lu ^^

Bon sinon pour "Pulsatilla", j'ai cherché sur wikipédia :p héhé, et en français ça donne… Pulsatille ! Je connais enfin le nom de ces fleurs bizarres qu'a mon voisin et que je trouve magnifiques . Enfin je suis pas sure, mais c'est de la même famille. Image Et il semblerait que ce soit le fruit.
Moi qui allait décomposer le mot, je me disais que tu avais fait un mélange d'arabe et d'espagnol xD Sur toutes les photos de fleurs que j'ai vu, eh ben la plupart sont violettes ! :p Tiens, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   21/11/07, 08:03 pm

Ba pour la couleur je sais pas mais effectivement Pulsatilla est le nom d'éspèce d'une fleur

Quand au fait quelles soit violete... heu... t'es sur O.o ???

(Vag' vien de me dire que les Anémone pulsatilla était violete ! j'ai même pas fait exprès !!!)

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   21/11/07, 08:30 pm

Mdr ! Ben ça tombe bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   25/11/07, 01:06 am

Ca donne envie de lire ^^.
Bon courage pour la suite. :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   25/11/07, 01:29 pm

Je met le passage suivant demain


pour le moment j'ai écri j'usqu'au chapitre 3, mais tapé à l'ordi que le 1 et le 2 le 3 étant en cour...


et merci Soupir ^^

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
athena
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 43
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   25/11/07, 04:40 pm

Je me joins à vous, et j'ai hâte de lire la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   26/11/07, 10:13 pm

hi, hi, hi ^^ rajout d'un sommaire dans le premier post et de la fin du premier chapitre à la page suivante ^^

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Partie I ; Chapitre 1 : 3ème Passage   26/11/07, 10:18 pm

Chapitre 1 : La Lumière (Partie 3/3)





Quand Taïlaranne se réveilla, elle fut éblouie par une vive lumière. Il y avait trois personnes dans la pièce ; deux femmes et un homme. La femme qui frappa le plus Taïlaranne était la plus grande des deux, elle portait une tunique et un pantalon rouge brodé d'or. Ses cheveux bruns étaient attachés en chignon et les traits de son visage étaient d'une finesse et d'une beauté inhumaine. Taïlaranne sut immédiatement que c'était Miousti. La seconde femme faisait une tête de moins que cette dernière. Ses cheveux étaient d'un blanc immaculé et sa peau aussi parcheminée que celle d'un bébé Zurcann* est fripée. Elle était vêtue d'une sorte de toge blanche. L'homme, quant à lui, avait les cheveux poivre et sel. Son visage était légèrement ridé. Ses vêtements étaient magnifiques : son col était violet ainsi que l'extrémité des manches et une bande en partant pour rejoindre le col. Le reste de son vêtement était vert forêt à l'exception de la ceinture qui était aussi violette. Le haut était moulant ainsi que le pantalon, seules les manches étaient bouffantes.
Taïlaranne s'était assise pendant qu'elle les examinait.
<< Bonjour Mademoiselle, je me présente, je m'appelle Tousan, voici Kiloss et Méliossane, dit l'homme en montrant la vieille femme puis Miousti.
- Bonjour... Taïlaranne parlait doucement, car une grande timidité l'avait gagnée.
- Ne soyez pas intimidée Mademoiselle !
- Taisez-vous Méliossane ! La seule chose qui vous concerne ici, c'est que cette pièce ne devienne pas un capharnaüm !
- Mais, Madame Kiloss...
- Il n'y a pas de Madame Kiloss qui tienne Méliossane !
- Bien Madame... Méliossane semblait très triste et complètement déconcertée par l'intervention de la vieille femme.
- Vous... vous êtes venus pour me soigner ?
- Te soigner ? interrogea Tousan, l'air surpris.
- Oui, ce qui coule d'entre mes jambes. C'est parce que je suis malade, non ?
- Bien sûr que non ! s'exclama Kiloss.
- Comment ça ?! Vous n'allez pas me soigner ? Taïlaranne commençait à avoir peur...
- Non, non. Ce n'est pas ça, tu n'es pas malade ! dit Tousan d'un ton rassurant.
- Ah ! Mais alors d'où vient cet écoulement ?
- Vous perdez du sang... commença Kiloss.
- Je perds du sang ! Mais alors je... Je vais mourir ! Taïlaranne avait sauté sur ses pieds.
- Mais non, ne t'inquiète pas, dit Tousan en la prenant par les épaules et en la faisant se rasseoir. Il s'assit à côté d'elle. Ta première lune rouge vient de commencer tout simplement !
- Ma première lune rouge ?
- Oui, cet écoulement de sang va durer toute une lune, c'est-à-dire un peu moins de huit jours. Et cela signifie que tu es maintenant une femme !
- Je suis une femme ? Taïlaranne était perdue, elle ne comprenait pas pourquoi elle serait une femme grâce à de cette " lune rouge ".
- Oui, maintenant tu peux concevoir, tu peux avoir un enfant. Tu es donc une femme et les seules choses qui changeront maintenant dans ton corps, ne seront plus que tes proportions, le reste est totalement formé. Et c'est pour cela que nous sommes là. Nous venons te préparer pour ta présentation officielle.
- Ma présentation officielle ?!
- Oui, des hérauts sont partis dans toutes les régions du royaume de Cilénisar et au-delà pour annoncer la nouvelle.
- La Nouvelle ? ! Quelle nouvelle ? ! Que j'ai eu ma première lune rouge ? !
- Non, qu'une nouvelle Fryzarde va être présentée officiellement, dit Kilos en foudroyant Tousan du regard.
- Une Fryzarde ? ! C'est quoi ?
- Une Fryzarde c'est ce que tu es. Une Zurcanne née belle, répondit Tousan.
Taïlaranne eut une illumination. Comme-ci toute une partie de ses connaissances faisait surface.
- Ah ! Donc je suis la fille d'un elfe et d'une Zurcanne ? !
- Oui, très probablement. Mais ton père pourrait très bien être un homme, un demi-elfe, un demi-Fourinn ou un jeune Fourinn*.
- Ah ! Et qui sont mes parents ?
- Nous ne savons pas. Tu nous a été amenée par le chef de Tousoun, un village Zurcann tout au nord du continent. Il t'a confiée à nous, quand tu avais un an.
- Et j'ai quel âge aujourd'hui ?
- Tu as quinze ans.
Après un instant de réflexion elle demanda :
- Où sommes-nous ?
- Nous sommes au Domaine de l'Académie D'Hélba-Nerka qui se trouve au centre du grand continent et au nord du royaume de Cilénisar. C'est aussi le seul lieu d'où l'on peut accéder directement à Dibir-Hèta, la ville des Hybrides, qui elle est au sud du royaume.
- Des Hybrides ? Malgré sont illumination le sens de certain terme restait flou pour elle.
- Oui, et bien pour exemple, moi je suis un demi-Elfe, Kilos une demi-Fourinn et Méliossane une Zurcanne Elfe. Nous sommes tous les trois des Hybrides.
- Donc moi aussi je suis une Hybride ? dit Taïlaranne qui commençait à comprendre.
- Oui, voilà.
- Mais pourquoi une ville pour les Hybrides, une ville à part ?
- Nous ne vivons pas vraiment dans une ville à part, c'est juste que là-bas et ici nous pouvons élever tous les Hybrides. Car un Hybride ne s'élève pas comme un être " pur ". Par exemple toi, tu n'aurais jamais pu survivre à la lumière du jour avant aujourd'hui.
- Pourquoi ?
- Et bien parce que tes yeux et ta peau étaient beaucoup trop fragiles, ce que tu tiens des Zurcanns. C'est pour cela que la peau des enfants Zurcanns est fripée, car ainsi la lumière du Soleil ne peut ni atteindre la peau vivante, ni les pupilles. Car les plis c'est de la peau "morte" et les yeux sont protégés par deux grands bourrelets de peau qui les recouvrent.
- Mais alors, je ne peux toujours pas sortir ! Ma peau et mes yeux ne le supporteraient pas !
- Si, car maintenant ta peau et tes yeux sont protégés. Ta peau a fini de s'épaissir et tes yeux sont protégés par une membrane transparente qui filtre les rayons du soleil. Les rayons du soleil ne peuvent donc plus te faire de mal. >>



[/b]
Fourinn(e) : Les Fourinns sont le contraire des Zurcanns ils naissent très beaux et deviennent de plus en plus laid, surtout à partir de 20ans. A cet âge ils peuvent passer pour des humains de plus de 80ans. Ils peuvent vivre tout au plus 50ans et vieillissent très vite. Les Fourinns sont adultes en général vers 5ans.

Fryzard(e) : Zurcann(e) né(e) beau (belle). Il (elle) est l’enfant d’une Zurcanne et soit : d’un homme, d’un elfe, d’un Fourinn, d’un demi-elfe ou d’un demi-Fourinn.

Zurcann(e) : Les Zurcanns naissent avec la peau extrêmement fripée, ce qui fait d’eux à la naissance des êtres très laids et assez répugnants. Seulement en vieillissants ils deviennent de plus en plus beaux. Les plus beaux Zurcanns sont si beaux qu’en voir un équivaut à mourir d’amour. Ils vivent plusieurs millénaires et ont un vieillissement très ralentit à partir de leur vingtaine. Cela fait que l’on les compare souvent aux elfes ce qu’ils n’aiment pas.


Annecdote :

Enfin c'est plus une note qu'autre chose... le plus dur pour se passage (et pour les autre d'ailleur) est de touver des noms...
Autant Taïlaranne met venu comme sa ainsi que Albann mais les autres... dur dur !

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !


Dernière édition par Carmilla le 27/05/08, 02:01 pm, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   27/11/07, 09:25 pm

J'ai pas lu, j'ai pas du tout l'espirt à la lecture... Mais je lirais Carmi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   28/11/07, 06:54 pm

Citation :
Ses cheveux étaient d'un blanc immaculé et sa peau aussi parcheminée que celle d'un bébé Zurcann* est fripée
Dans le premier paragraphe, c'est "est" fripée ou "et" ? ^^

Citation :
Taïlaranne eut une illumination. Comme-ci toute une partie de ses connaissances faisait surface.
- Ah ! Donc je suis la fille d'un elfe et d'une Zurcanne ? !

Je trouve qu'elle n'a pas l'air vraiment surprise que tout refasse surface d'un coup comme ça ^^ Peut-être que tu devrais décrire un peu plus, enfin ptet que c'est voulu je sais pas.

Cette fois mon passage préféré c'est la description des enfants Zurcans à la fin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   28/11/07, 07:49 pm

oui c'est voulu Razz car... je dirai pas !!!! Razz

et oui c'est est frippée,

il faut aussi que je rajoute les diférente race et leur "définitions" enfin je sais pas... je suis pas sur que ce soit nécéssaire...

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   02/12/07, 06:22 pm

Juste pour dire que j'ai lu, je fais rarement de commentaire sur ce que je lis ^^'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)   Aujourd'hui à 09:20 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mystère de l'Académie d'Hèlba-Nerka. (by Charlie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mystère du diamant Hope résolu
» affectation stagiaires académie de Grenoble
» CRPE 2010 : Quelle académie ?
» Questions à propos du changement d'académie
» Quelle académie choisir ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Basse Cour des Passionnés :: Littérature, philo, livres, bd.-
Sauter vers: