Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire de Vincent Humbert...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'histoire de Vincent Humbert...   28/11/07, 05:04 pm

J'ai vu qu'ils avaient fais un téléfilm et ça m'a donné envie d'ouvrir un débat là-dessus...
Je suppose que tout le monde est au courant de cette histoire (où au moins en a entendu parler...)

Selon vous, est-ce que Marie Humbert est coupable, parce qu'elle a tuée son fils, alors qu'elle a juste fait ce qu'il lui demandait ? Pour ou contre l'euthanasie dans ce genre de cas ?

J'avais suivie l'histoire à l'époque, ça m'avait choqué de voir cet homme demandé officiellement "le droit de mourir" et qu'on lui refuse... Alors que son état de santé était critique, et que même s'il avait vécu, on aurait jamais pu dire qu'il aurait eu "une vie".
Il avait dit à sa mère "si tu m'aimais, tu me tuerais" Selon vous, c'est une meurtrière ou juste une mère qui aimait son fils ?

Votre avis sur la question...
Revenir en haut Aller en bas
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   28/11/07, 06:23 pm

Ben si elle l'a tué on pourrait dire que c'est une meurtrière selon le dico ^^
La question n'est pas de savoir si elle l'est, mais si elle a "bien agi", et surtout, si l'on peut permettre à une personne qui souffre de demander la mort.
Selon certaines religions nous ne possédons pas ce droit (l'acharnement thérapeutique est interdit aussi d'ailleurs ^^)

Jusqu'où doit-on garder une personne en vie ?

Il est difficile de laisser un proche se donner la mort, mais a-t-on le droit de le forcer à "vivre" dans un état lamentable, simplement parce qu'on a besoin qu'il soit "là" (alors qu'il n'y a plus d'échange possible, on le garde vivant et il finit par avoir la même utilité qu'un doudou...mais on s'acharne). "A quoi bon" vivre si c'est immobile, dans un lit d'hopital, avec pour seul espoir restant que les infirmières fassent une erreur ?
Si on autorise l'euthanasie en France, il faudra établir une "limite de souffrance", car n'importe quelle personne à bout pourrait demander la mort (alors qu'elle a encore une "chance"). Mais l'entourage peut-il décider de ce qui est "supportable" à la place du malade ?

Tout ceux qui souffrent n'ont pas forcément envie de mourir. Certaines personnes âgées ont peur que l'euthanasie soit autorisée parce qu'elles ont l'impression que ça aidera à vider les maisons de retraites et à récupérer plus rapidement l'héritage; oui elles ont peur qu'on tente de se débarasser d'elles.
Devra-t-on signer des papiers pour permettre à d'autres personnes de vous assister dans votre suicide ? Mais si le malade n'a plus la force de bouger la main ou d'articuler quelques mots, que devra-t-on faire ? Ecouter le tuteur. Regardez comment on traite les personnes une fois qu'elles ont dépassé un certain âge, on ne les écoute plus vraiment, on leur colle l'étiquette de " la vieille qui n'a plus toute sa tête".
'Fin bon compliqué tout ça, on n'a pas finit d'en parler.
Il y a un risque d'abus évidemment mais je pense que ça soulagerait beaucoup de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   28/11/07, 07:43 pm

Sujet sensible ^^.

Je suis pour l'euthanasie, je trouve innaceptable le fait qu'on oblige à vivre certaines personnes, surtout quand ce n'est plus vraiment vivre.. Mais plutôt survivre.
Le suicide est "autorisé", pourquoi l'euthanasie ne le serait pas ?

Bien sûr, il y a toujours ces gens qui disent "mon père voulait mourir, mais on a réussi à le sauver de sa maladie.. si l'euthanasie était légalisé il serait mort".
Je suis bien d'accord, mais ça reste des cas rares.
On ne trouvera jamais une loi qui fasse 100% de "satisfaits".
Il y a toujours les pour & les contre.
Mais, pour l'euthanasie, sa légalisation me parait évidente.

C'est vrai que pour les familles de "futurs euthanasiés", ça serait difficiles.
Mais à mes yeux, l'acharnement thérapeutique est bien pire.
Quand une personne est "vouée" à la mort, pourquoi s'acharner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   29/11/07, 08:29 pm

Pour moi pareil pour à 100 pour 100 mais sous des conditions hyper hyper strict parce que ce serait trop facile de faire des abus.
C'est pire je trouve de forcer quelqun a vivre contre sa volonté, il souffre il ne peut plus rien faire, c'est horrible !
On pourrait par exemple avoir une carte spéciale qui dit que : "si on est a l'etat de legume, on veut etre debranché", si...ect"
D'un autre coté pour la famille c'est difficile mais il faut penser plus loin qu'a soi, meme si je suis dure en disant ça, il faut penser a la personne qui souffre au fond d'un lit sans plus aucune capacité!!
MA
Revenir en haut Aller en bas
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   01/12/07, 01:45 am

Dès que ça parle de mort le sujet devient difficile je crois.

Je pense comme vous, pour l'euthanasie(pour ceux qui ne savent pas d'"eu" bon en grec et de "thanatos" mort )et dans certains cas, cependant je pense que ces cas precis sont excessivement rare, je ne pense pas que legiferer soit une bonne idée, enfin pas dans le sens fixer une limite à partir de laquelle on peut euthanasier je pense plutôt à des commissions habilités à permettre l'euthanasie au cas par cas,(je ne m'avancerais pas sur leurs compositions hypothetiques) on pourrait aussi penser à faire passer le cas devant un tribuna avant que l'euthanasie aie lieu, après tout ça relève de la "justice" (les biens portants ont bien le droit de se suicider quand ils veulent(enfin ce n'est pas non plus autorisé, d'ailleurs pour les chretiens c'est un crime, c'est juste qu'il est difficile d'empecher cela si la personne a tout ses moyens physiques)). Ce qui me parait important en tout cas c'est la prise en compte de l'aspect unique de chaque situation.

Ca c'est pour le cadre juridique, en ce qui concerne le cadre moral, je crois que peu de s'acharnent personnes encore à vouloir garder en vie les personnes qui ont un encephalogramme plat, par contre de nombreuses questions vont venir avec l'augmentation des maladies neurologique et particulierement la maladie d'alzheimer, les patients, très atteint, gardent une activité cerebrale mais sont totalement destructuré sans espoir de traitement (pour l'instant en tout cas), il peut leur arriver des "eclairs de lucidité " fugace dans lesquels on sent la detresse qu'ils ont à être dans cet etat, est ce qu'on doit autoriser l'euthanasie ou pas pour ces personnes ? Franchement moi je n'ai pas d'avis tranché sur la question (c'est la premiere fois que je me la pose), d'un coté on peut penser que l'entourage n'en peut souvent plus de supporter ça, donc ces personnes sont placés dans des maisons de retraite et y finiront leurs jours en delirant, d'un autre coté ces personnes parlent et raisonnent d'une certaine maniere, qui sommes nous alors pour les juger "aptes à mourir" ? Pour moi il est important de connaitre le niveau de conscience de la personne, et je serais à priori contre l'euthanasie pour la plupart des maladies neurologiques ( peut etre est ce du au fait que dans ces maladies la personne parle encore et que ça l'humanise à mes yeux, ce qui ferait passer l'euthanasie du coté du meurtre,...) .

Pour l'instant je n'ai parlé que de maladie neurologique, en ce qui concerne les tetraplegiques, l'affaire me parait plus simple, enfin en partie, ceux qui n'ont aucun espoir de guerison il me parait evident qu'ayant toute leur conscience le choix leur revient, pour ceux qui veulent mais pour qui il y'a de l'espoir c'est plus difficile, il faudrait etre capable d'evaluer les chances de retablissement pour aviser ensuite ce qui ne serait pas une mince affaire.

Voila je pense avoir plus ou moins le tour de la question et ce que j'en pensais ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia*
Secrétaire hystérique
Secrétaire hystérique


Féminin
Nombre de messages : 415
Age : 26
Citation : __La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.-
Jabber : .?
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   02/12/07, 03:15 am

Citation :
Ce qui me parait important en tout cas c'est la prise en compte de l'aspect unique de chaque situation.
Pas le temps de lire toutes vos réponses.
Oui, au cas par cas. Pas de "loi générale", pour pas d'automatisme.

Quand un désir de mort est vraiment manifesté, répété. Qu'on est dans un situation stable (pas d'évolution possible).

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melsophos
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 814
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   02/12/07, 05:05 pm

L'année dernière mon dossier en ECJS (éducation civique juridique et sociale) était justement sur l'euthanasie, et je développais le cas Humbert.
Personnellement, je suis pour l'euthanasie, pour plusieurs raisons, la principale étant que chacun doit pouvoir disposer de sa vie comme il l'entend.
Je développerai surement la semaine prochaine (ou encore celle d'après)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.melsophia.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Vincent Humbert...   Aujourd'hui à 08:01 am

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Vincent Humbert...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo
» Base 60 (histoire des mathémtatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Basse Cour des Passionnés :: Actualités, Débats et Politique-
Sauter vers: