Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des doutes qui me taraudent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilinx
Apprenti
Apprenti


Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 23
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Des doutes qui me taraudent...   09/12/07, 06:54 pm

Ma question va très certainement paraître un peu étrange mais je me lance :
Serait-il possible d'être "à moitié" EIP ?

Je m'explique :

J'ai pendant toute ma vie rencontré des problèmes et des particularités propres aux enfants dits "précoces" : hypersensibilité extrême, intérêt pour des sujets "hors d'âge", angoisses existentielles pendant l'enfance, vocabulaire très fourni et, surtout, un lancinant sentiment de décalage vis à vis des autres. J'avais aussi des problèmes de psychomotricité assez envahissants, qui ont, à tort, été pris pour une dyspraxie, et qui n'ont pas favorisé mon intégration sociale. J'ai également toujours eu des problèmes au niveau scolaires (légers au primaire, plus handicapants au collège) dûs à mon incapacité quasi-totale à me concentrer et à m'organiser.


J'ai récemment passé un Wisc-III sur les conseils d'une amie (EIP). La personne m'ayant fait passer le bilan a été très réticente à me dire les chiffres, mais m'a dit qu'il y avait une énorme écart entre mon Q.I.P. et mon Q.I.V., bien que mon Q.I.P. se situe dans la moyenne, le Q.I.V. étant très au-dessus. (Ma psychologue a fini par me dire que que la psy du bilan avait trouvé des résultats qui tournaient autour de 90 de Q.I.P. et 140 de Q.I.V. mais qu'elle ne "se souvenait pas des chiffres avec exactitude"). La psychologue du bilan a suggéré que mes problèmes psychomoteurs de la vie quotidienne venaient très certainement du décalage avec mes capacités verbales, en bref j'aurais d'après elle un blocage psychologique important avec les praxies, ce avec quoi je suis tout à fait d'accord. J'ai néanmoins l'impression que mes problèmes viennent davantagede mon avance verbale. A cause de ça, j'ai l'impression que mes amies me trouvent étrange, comme un "cas à part", elles m'apprécient beaucoup mais je ne me sens pas proche d'elles, et je me dis que c'est très certainement à cause (ou grâce ? Je ne sais pas...) de cette avance verbale que je me suis intéressée très tôt à des sujets relativement compliqués ect... Evidemment, je ne voudrais pasque mon Q.I.V. "baisse", au contraire, c'est plutôt un atout, même si des difficultés y sont liées.

Néanmoins, je n'ai pas du tout, dans ma vie aujour le jour l'impression d'être "surdouée", au contraire, il m'arrive assez souvent d'être "un peu lente à la comprenette". Et petite, je ne faisais pas d'exploits "spectaculaires" contrairement à ceux d'autres enfants précoces. J'étais juste vive et en avance dans mes intérêts et me façon de m'exprimer, mais j'ai suivi un cursus scolaire tout à fait normal, sans jamais sauter de classe, apprendre quelque chose de scolaire en avance (par contre, pour ce qui était du non-scolaire...), et je ne trouvais pas les choses plus vite que les autres (sauf en français, c'était la seule matière dans laquelle j'avais une réelle avance, et encore, j'ai appris à lire au CP, comme la plupart des gens, plus vite que les autres, certes, mais en classe). Donc bref, pas d'avance réellement exorbitante.

Je voudrais savoir qu'il est possible de rencontrer les mêmes spécificités du comportement et, par conséquent, les mêmes problèmes que beaucoup d'EIP parce que l'on est en avance seulement dans un domaine (et pas en général) ?

Merci de m'avoir lue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaimsa
Petit nouveau
Petit nouveau


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   13/12/07, 04:08 pm

Bonjour,
Ton email est très intéressant et il montre bien que nous sommes tous vraiment uniques et difficiles à mettre en boîte. Alors que tu as 14 ans, je trouve assez étrange que tu n'aies pas eu réellement accès à ton bilan (il aurait dû être écrit avec les résultats de tous les items et une analyse aurait dû figurer à la suite) car souvent ce qui est intéressant dans un test de QI n'est pas le chiffre total (qui ne peut pas être calculé dans ton cas d'ailleurs) mais bien les différences entre les items qui permettent de comprendre bien mieux quels peuvent être les problèmes. Si tu as par exemple un item qui est complètement effondré en "cubes", cela peut vouloir dire que tu as un problème avec l'espace et le temps. C'est dans cette analyse-là que tu pourrais trouver des clés pour t'aider à percevoir tes manques, tes potentiels, tes capacités à progresser. Là il y a visiblement un déficit dans l'évaluation de tes résultats et cela me semble un peu anormal et me fait un peu douter du passage de ton test. Pourquoi ne pourrais-tu pas avoir droit aux clés sur ta propre destinée ? Pardonne-moi de trouver cela un peu léger (mais bon je ne peux pas juger non plus, ta psychologue a peut-être ses raisons même s'il serait bon qu'elle te les donne).
Ta vision des enfants surdoués n'est-elle pas un peu limite superman ou superwoman ? Dans la réalité c'est souvent différent car il suffit de ne pas être sûr de soi dans la vie ou intimidé par les adultes pour que l'intelligence ne se voit absolument pas et qu'un enfant surdoué passe totalement inaperçu aux yeux des autres. Beaucoup d'enfants surdoués redoublent plutôt qu'ils ne sautent de classe, ne trouvent pas les choses plus vite que les autres en classe car leur fonctionnement global en général ne se satisfait pas d'une parcellisation du savoir.
Un des critères du surdouement assez reconnu comme assez sûr est l'âge de la marche. Marcher à 9 mois ou 11 mois est souvent un signe mais comme le vie est complexe tu as sans cesse des contre-exemples autour de toi : j'ai un petit neveu qui ne marche pas à 14 mois car il a eu un problème pendant qu'il était dans le ventre de sa mère, si l'on prenait ce critère seul, il ne serait pas surdoué. De même tu as des enfants qui décident de faire venir le monde à eux et refusent de marcher pendant très longtemps. Donc même ce critère assez neutre est un assez bon indicateur pour les enfants qui marchent très jeunes mais pas pour ceux qui ne marchent pas très jeunes.
Et c'est souvent le cas car nous sommes des êtres humains et donc plus que complexes.
Et pour répondre à ta dernière question, bien sûr tu peux rencontrer les mêmes problémes que certains enfants surdoués (et certains enfants surdoués n'ont eux pas de problèmes du tout) et sache que les tests de QI doivent être passés dans de bonnes conditions et avec des personnes formées pour repérer les enfants surdoués pour être valides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilinx
Apprenti
Apprenti


Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 23
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   13/12/07, 07:47 pm

Chaimsa a écrit:

Ta vision des enfants surdoués n'est-elle pas un peu limite superman ou superwoman ? Dans la réalité c'est souvent différent car il suffit de ne pas être sûr de soi dans la vie ou intimidé par les adultes pour que l'intelligence ne se voit absolument pas et qu'un enfant surdoué passe totalement inaperçu aux yeux des autres. Beaucoup d'enfants surdoués redoublent plutôt qu'ils ne sautent de classe, ne trouvent pas les choses plus vite que les autres en classe car leur fonctionnement global en général ne se satisfait pas d'une parcellisation du savoir.

Il me semblait aussi, oui, mais je suis yombée sur un forum ou des parents disaient que leurs gamins surdués avaient sauté trois classes, connaissaient toutes les lettres de l'alphabet à 2 ans, les accablaient de questions nuit et jour sans interruption ect... Et ayant des amis EIP, ça me paraissait un peu bizarre aussi ^^.

Pour ce qui esty des résultats détaillés du test, ils m'ont juste dit qu'il n'y avait de "problèmes nulle part", que le diagnostic de dyspraxie avait été trop hâtif, et que je surinvestissais dans le Verbal, voilà tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melsophos
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 814
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   15/12/07, 08:38 pm

Moi non plus je n'ai rien fait d'exceptionnel de toute ma jeunesse : j'ai appris à lire normalement etc. Aucun exploit. Y a même une prof qui a suggéré à ma mère que je pourrais être un attardé (sérieusement).
Ensuite, j'avais la même impression quand je cotoyais encore des groupes que je considérais comme des amis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.melsophia.org
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   15/12/07, 09:43 pm

Je crois qu'être un petit prodige (jouer du Bach à 3 ans, chanter la marseillaise à l'envers, cracher du feu…) et un intellectuel précoce ce n'est pas vraiment la même chose… Enfin il me semble avoir survolé un texte qui parlait de ça. Et là j'ai pas trop le temps de développer mais peut-être que quelqu'un ici a déjà lu un truc qui s'en approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   16/12/07, 12:37 am

Ben en fait dans la litterature (celle que j'ai lu) on utilise surdoué pour les prodiges, il y'a assez peu de livres sur les EIP (fin j'ai rien trouvé à la bibliotheque universitaire).

Et puis comme les limites sont etabli arbitrairement, ça sert dans les statistiques, mais ça ne prends pas en compte que chaque cas est unique (j'ai l'impression de me repeter ^^), si on se base sur des limites definies c'est impossible d'etre à moitié EIP, pour moi le fait de avoir son "statut" ne sert qu'en tant qu'aide à l'epanouissement, il ne faut pas perdre de vue le but final, qui est je pense de vivre en paix avec soi (et accessoirement avec les autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   16/12/07, 12:43 pm

Le but final tu dis Soupir mais je crois aussi que pour vivre avec les autres il faudrait que "ces autres" acceptent que tout le monde n'est pas pareil et que c'est pas parce qu'on travaille pas ou pense pas de la meme façon qu'on est des extraterrestres (ça, m'enerve ça m'enerve !!!) .
MA
Revenir en haut Aller en bas
La Sauvage
Pilier du forum!
Pilier du forum!


Féminin
Nombre de messages : 3013
Age : 23
Citation : Suivre le vent c'est avoir le destin d'une feuille morte.
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   16/12/07, 01:21 pm

Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pola.mon-blog.org/
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   16/12/07, 05:27 pm

En fait je pensais surtout aux relations avec ceux qui t'acceptent (et je pense qu'avec l'âge il y'en aura de plus en plus), pour les autres il faut accepter que des gens puisse te detester pour ce que tu es, je pense que ça facilite un peu même si evidemment ça reste difficile à supporter ^^'.


Dernière édition par le 24/12/07, 03:11 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   16/12/07, 10:53 pm

Je crois qu'on peut accepter bien sur mais il y a des jours où ces gens la j'en ai trop par dessus la tete !! Mais bon...(ça m'arrache les mains d'ecrire ça) tu as raison de toutes façons il faut faire avec !
MA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des doutes qui me taraudent...   Aujourd'hui à 08:00 am

Revenir en haut Aller en bas
 
Des doutes qui me taraudent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle et en pleins doutes
» Correction de DM de philo : j'ai des doutes
» Préparation de l'agrégation d'espagnol...des doutes !
» doutes grammaticaux: cours bouleversé! S'il-vous-plaît...
» N'ayez pas peur d'exprimer vos doutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Mots de tête :: Vous avez dit Surdoué ?-
Sauter vers: