Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   12/12/07, 02:55 pm

Le Parisien. Mercredi 12 décembre 2007

Entre 1994 et 1998, quelque 21 millions de Français ont été
vaccinés contre l'hépatite B. Mille trois cents patients ont développé, depuis,
des troubles neurologiques. On se dirige vers la mise en examen des deux
laboratoires qui ont élaboré le vaccin.


TREIZE ANS après la campagne de vaccination massive contre l'hépatite B, la
juge d'instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy vient de convoquer les deux
groupes pharmaceutiques qui ont fabriqué le vaccin en vue d'une probable mise
en examen, pour « tromperie aggravée », en janvier. Les laboratoires
GlaxoSmithKline et Aventis Pasteur MSD, déjà placés sous le statut de témoins
assistés, ont reçu un courrier pour un rendez-vous en début de semaine
prochaine au pôle santé du parquet de Paris. La magistrate s'assurera de
l'identité des représentants légaux des laboratoires avant de leur signifier
leur éventuelle mise en examen en tant que personnes morales.



Une étape formelle, mais nécessaire, car les deux groupes
ont changé de structure et de dirigeants depuis le début de l'affaire, en 1994.
La qualification d'homicide involontaire pourrait être retenue contre Aventis
Pasteur MSD. Le laboratoire nous a déclaré « ne pas vouloir s'exprimer sur le
sujet du vaccin contre l'hépatite B ». Chez Glaxo-SmithKline, on indique : «
Comme dans toute affaire, nous ne souhaitons pas faire de commentaires. »

Six plaintes en cours

La justice reproche aux deux fabricants pharmaceutiques de ne pas avoir déclaré
l'ensemble des effets indésirables ou secondaires lors de la commercialisation
de ce produit en 1994. Depuis, plus de 1 300 personnes vaccinées ont souffert
d'affections neurologiques dont un petit millier de sclérose en plaques (SEP).
Le lien entre l'administration du produit et l'apparition de ces maladies
dégénératives a suscité de vives polémiques chez les experts scientifiques,
auprès des tribunaux administratifs et de la justice pénale. L'Etat a reconnu
sa responsabilité à la suite d'un arrêt du Conseil d'Etat : 150 personnes ont
bénéficié d'indemnisations de 2 000 à 15 000 € par an au titre du préjudice
subi. Mais l'instruction menée au pénal à la suite des plaintes de six patients
est toujours en cours.

Les interrogations se concentrent sur la pertinence d'une campagne massive.
Entre 1994 et 1998, plus de deux tiers de la population et presque tous les
nouveaux-nés ont été vaccinés, soit quelque 14 millions d'adultes et 7 millions
d'enfants de moins de 15 ans. Le virus de l'hépatite B était présenté comme
aussi dangereux que le sida et transmissible par la salive, un non-sens. Les
dépliants des groupes pharmaceutiques inondaient les cabinets médicaux pour
vaincre ce fléau. Selon Bernard Fau, avocat de parties civiles, l'hépatite B ne
concernait que des groupes à risques (toxicomanes, personnes ayant plusieurs
partenaires sexuels sans protection, professionnels de santé...) : « Il
n'existait pas d'intérêt de santé publique à vacciner une population entière. »
Une analyse qui converge avec le rapport des experts Salamon, Henry et
Gilleron, rendu en juin 2006 à la juge : « Les contrôles des campagnes
commerciales menées par les laboratoires pour assurer la promotion de leurs
produits laissent apparaître d'importantes insuffisances. ».

Philippe Douste-Blazy, ministre de la Santé à l'époque, a expliqué qu'il avait
suivi l'avis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) avant de décider de
lancer les vagues de vaccination dans les milieux scolaires.





Un autre article...

DECEDEE à 28 ans d'une sclérose en plaques, le 17 août 1998,
Nathalie Desaintquentin est-elle une victime du vaccin contre l'hépatite B ?
Ses parents, agriculteurs retraités à Roye-sur-Matz (Oise), en sont persuadés.
« Ma fille n'avait aucun problème de santé. Et quelques mois après avoir été
vaccinée, elle a commencé à avoir des difficultés à saisir les objets.


Par la suite, son état s'est dégradé, une sclérose en plaques est apparue et
ma fille en est morte. Je suis intimement persuadé qu'elle est décédée à cause
de ce vaccin », explique son père.

Depuis près de dix ans, les parents mènent un combat pour obtenir gain de cause.
Ils sont partie civile dans l'instruction menée au pénal par la juge
Bertella-Geffroy pour « homicide involontaire » et sont défendus par Me Gisèle
Mor. « Ces gens sont fatigués, et ont un besoin de connaître la vérité sur le
décès de leur fille », souligne-t-elle.

Une thèse appuyée par les experts

Dans ces affaires médicales complexes, où le lien de causalité est souvent très
difficile à démontrer, l'expertise rendue le 25 juin par les professeurs
Patrick Henry et Roger Salamon leur donne raison. « Il existe un ensemble
d'indices concordants pour penser que la vaccination par le Genhevac B a joué
vraisemblablement un rôle pathogène dans la sclérose en plaques présentée par
Nathalie Desaintquentin », écrivent-ils en conclusion.

Quelques jours après la première injection, le 4 janvier 1994 , la jeune fille
est prise de fourmillements et d'engourdissements des bras. Son état se dégrade
après la troisième injection. Quelques mois plus tard, son médecin constate des
« troubles cognitifs majeurs » et des « poussées de sclérose en plaques »
aboutissant à son décès quatre ans et demi plus tard. Dans leur synthèse, les
professeurs Salamon et Henry sont explicites : « Dans le cas de Nathalie
Desaintquentin, devant l'intensité des troubles neurologiques et la rapidité
d'évolution, on ne peut s'empêcher de penser que la perturbation immunitaire a
été maximale et que la vaccination par le Genhevac B a pu jouer un rôle
délétère. » Contacté, le laboratoire Sanofi Pasteur MSD a souhaité « ne pas
faire de commentaires sur le sujet ».




J'ai juste envie de dire "enfin !!!! ils en parlent" Même si pour beaucoup de personnes il est déjà trop tard...

Si vous devez vous faire vacciner prochainement contre l'hépatite B... Deux choses très importantes à faire AVANT.

-Etre sûr que c'est vraiment nécessaire
-Demander à faire une prise de sang et faire le bilan "sérologie hépatite B" Pour savoir si vous êtes déjà immuniser ou non (si vous l'êtes, une nouvelle vaccination, ne vous servira à rien, à pars à vous amener des problèmes de santé plus ou moins importants)

Je ne prends pas en compte, les personnes "obligés" de se faire vacciner, comme ceux qui travaillent dans le "milieu médical ou para-médical"
Revenir en haut Aller en bas
Azzia
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 22
Citation : 'Nous courons tous ensemble vers la fin qui nous lie. Que des troupeaux vers l'abbatoir.'
Jabber : Juh@jabber.fr
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   12/12/07, 10:17 pm

Moi j'dis ça fait peur O_O.
J'vais peut-être partir je-sais-plus-où en avril, & il me semble qu'il faut ce vaccin.
Mais au début, c'est écrit 'entre 1994 & 1998'.
C'est un autre maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/saddy_baddy
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   12/12/07, 10:30 pm

Nan, c'est pas un autre. Je crois qu'ils disent entre 1994 et 1998 parce que c'est l'une des périodes où il y a eu le plus de cas... Mais il y en a encore maintenant, et il risque d'y en avoir de plus en plus....

(je dis pas ça pour faire peur, juste parce qu'il faut que les gens soient au courant...Si on en parle pas, les choses n'avanceront pas... Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   12/12/07, 10:56 pm

J'ai rien à dire désolée xD
Mais tu as raison il faut mettre les gens au courant ^^ (je ne l'étais pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   15/12/07, 01:19 am

Je suis vacciné depuis cet été et j'arrive encore à taper au clavier geek .

C'est obligatoire pour tout les etudiants en medecine je pense que le risque lié au vaccin est plus faible que le risque lié à une infection à l'hepatite B (même si c'est vrai que ce n'est pas une maladie mortelle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....   Aujourd'hui à 07:54 am

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques vérités sur le vaccin contre l'hépatite B....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un vaccin contre l'allergie aux chats testé sur des souris
» Bientôt un vaccin contre le Sida?
» Un VACCIN contre les maladies AUTO-IMMUNES ??
» vaccin contre la grippe et Humira
» Vaccin contre la grippe : composition pour 2016-2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Basse Cour des Passionnés :: Actualités, Débats et Politique-
Sauter vers: