Forum Eip


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 07:28 pm

Sujet de débat : Est-ce la précosité qui fait notre vécu ou notre vécu qui fait notre précosité ?


Voilà, aujourd'hui en me baladant dans la rue je me suis posé cette question : Est-ce la précosité qui fait notre vécu ou notre vécu qui fait notre précosité ?

Si vous ne comprenez pas la question dites le ! je tenterais de dévelloper !!

Et sinon dites votre avis

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 08:46 pm

Je me suis aussi posé la question et j'ai pas poussé plus loin ^^
Là je suis crevée, quand je serai dans un meilleur état peut-être que je pourrais donner mon avis :aie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mouton_Enragé
Petit nouveau
Petit nouveau


Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 23
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 09:10 pm

C'est une question que je ne me suis jamais posé, mais je pense que c'est la précocité qui fait le vécu.
Puisque le vécu n'est globalement que de l'expérience, des souvenirs, chacun à un vécu différent, et avoir un vécu plus long que les autres ne rend pas toujours plus mature, plus intelligent et encore moins plus "précoce" (ce que les adultes ont parfois beaucoup de mal à comprendre)
Alors que la précocité, c'est une intelligence vive, qui permet de faire des choses plus approfondies, plus rapidement et donc d'influencer énormément le vécu (travail, relations)

Désolée, c'est pas développé du tout mais j'ai du mal à le faire, si quelqu'un trouve cela illogique qu'il le dise ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attente
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 28
Citation : Tuer le temps qui nous regarde mourir...
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 09:25 pm

Parce qu'on trouve des précoces dans toutes les catégories sociales, même s'ils sont plus souvent dépistés dans certaines, je dirais que c'est la précocité qui fait le vécu. Il y a des gens qui ont un vécu proche de celui de EIP quiuque leur caractère soit différent, et ils ne deviennet pas EIP pour autant. En plus, il me semble, que ca se manifeste tellement tôt qu'on a encore assez peu de vécu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
symphazium
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 24
Citation : C'est très joli la vie. Mais cela à un inconvénient, c'est qu'il faut la vivre.
Jabber : symphazium@jabber.fr
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 10:09 pm

Je sais pas du tout si je peux débattre, au moins je vais essayer de m'expliquer : je pense que le vécu, enfin, une certaine forme de vécu (le douloureux je dirais) fait qu'un enfant (A) est plus en avance qu'un autre enfant (B), plus mature, donc fait la précocité : A à vécu quelque chose de pas marrant lorsqu'il était tout petit (imaginons le divorce compliqué, difficile de ses parents ==> ok le divorce c'est pas le meilleur exemple, mais imaginons que A l'ai mal vécu) il a du grandir avec ça dans sa conscience, et pour ne pas sombrer, faire tout un travail personnel dans son esprit assez vite, jusqu'au jour où ce divorce lui passe au dessus de la tête, sans pour autant l'oublier, donc grandir, être mature plus tôt que les autres élèves... B a toujours vécu avec ses parents, heureux, joyeux, unis, bref une belle famille ! A est donc plus en avance que B.

Je ne parle ici que d'avance, mais cela pourrait vaguement ressembler à une précocité.

En même temps je pense aussi que la précocité forme le vécu, par exemple scolairement... un enfant étant précoce ne va pas vivre de la même manière le système de l'Education Nationale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tux
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 26
Citation : «Je n'ai jamais laissé l'école interférer avec mes études» -- Mark Twain
Jabber : tux31@jabber.org
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 11:42 pm

Le vécu participe, je pense, à développer ses aptitudes d'EIP. La douance est une capacité, qu'on peut ou ne peut pas développer. Je pense qu'on ne peut développer cela vraiment que dans un environnement stimulant intellectuellement (quelque peu). C'est en tout cas ce qui me permet d'expliquer les différences entre moi et ma soeur, cette dernière étant aussi EIP, mais ne se servant pas vraiment de son potentiel.
La précocité est aussi une autre organisation cognitive. Je ne sais pas comment ça s'attrape comme maladie, mais dans tous les cas, je pense que c'est plus ou moins inné. Quoique là c'est juste des conjectures à moi. Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un devenant EIP.

Ce dont parle Symphazium est vrai, mais des difficultés dans la vie ne rendent pas forcément EIP (d'ailleurs, tu le dis toi-même, que tu parles de maturité). Je pense que ça donne une maturité sociale, relationnelle, mais pas forcément intellectuelle. Et dans tous les cas ça ne donne pas le mode de fonctionnement cognitif qui fait d'un EIP un EIP.

Enfin bref. Ca c'est la version de ce que j'écris en étant crevé. Donc je rends le micro en vous souhaitant à toutes et à tous une très bonne nuit, et un vendredi par trop merdique pour ceux qui ne sèchent pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
symphazium
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 24
Citation : C'est très joli la vie. Mais cela à un inconvénient, c'est qu'il faut la vivre.
Jabber : symphazium@jabber.fr
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   10/04/08, 11:53 pm

Bonne nuit =) mon vendredi va être plutôt cool, à moins cool... j'suis
en vacances, mais c'est aussi le signe qu'il ne me reste qu'une
semaine... ='(

Oui j'ai parlé de maturité, et je suis d'accord avec toi quand tu dis
qu'un environnement stimulant aide au développement de la capacité
intellectuelle d'un élève.

Tux a écrit:
Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un devenant EIP.

Moi non plus, c'est ce que disait la psychologue dans "allo docteurs" aujourd'hui (voir lien dans... *cherche dans sa mémoire* émission aujourd'hui sur france 5), on nait précoce, surdoué...

Par contre le QI est souvent instable, enfin personnellement, pour rejoindre ce que tu dis, je pense que le milieu social, les évènements de la vie, l'environnement (stimulant ou non), tous ces facteurs peuvent le faire changer de quelques "points ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
athena
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 43
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 12:09 am

« Il y a de par le monde de pauvres gens qui sont condamnés à vivre de leur cerveau, et paient en bel or fin, avec leur moelle et leur substance, les moindres choses de la vie. C'est pour eux une douleur de chaque jour ; et puis quand ils sont las de souffrir... »
Alphonse Daudet.

"Ce roi de l'azur, comme il est gauche et veule quand il est sur le pont !
Lui, l'indolent compagnon de voyage, comme il se fait maltraiter par les hommes d'équipage !
Quand pour tromper leur ennui, ils l'exilent sur le sol,
se retrouvant au milieu des huées,
ses ailes de géant l'empêchent de marcher."
Baudelaire

Juste envie de vous faire partager un peu de poésie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Jabber : nini@jabber.fr
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 12:25 am

:teuh: ( je viens de voir que l'on a posté des messages pendant que j'écrivais ma réponse...donc désolée si je dis un peu n'importe quoi ! Embarassed )

symphazium a écrit:
Je sais pas du tout si je peux débattre, au moins je vais essayer de m'expliquer : je pense que le vécu, enfin, une certaine forme de vécu (le douloureux je dirais) fait qu'un enfant (A) est plus en avance qu'un autre enfant (B), plus mature, donc fait la précocité : A à vécu quelque chose de pas marrant lorsqu'il était tout petit (imaginons le divorce compliqué, difficile de ses parents ==> ok le divorce c'est pas le meilleur exemple, mais imaginons que A l'ai mal vécu) il a du grandir avec ça dans sa conscience, et pour ne pas sombrer, faire tout un travail personnel dans son esprit assez vite, jusqu'au jour où ce divorce lui passe au dessus de la tête, sans pour autant l'oublier, donc grandir, être mature plus tôt que les autres élèves... B a toujours vécu avec ses parents, heureux, joyeux, unis, bref une belle famille ! A est donc plus en avance que B.

Je ne parle ici que d'avance, mais cela pourrait vaguement ressembler à une précocité.

En même temps je pense aussi que la précocité forme le vécu, par exemple scolairement... un enfant étant précoce ne va pas vivre de la même manière le système de l'Education Nationale...

Bonsoir Symphazium [^^] , pour ma part, je ne suis pas très d'accord avec ton analyse, je m'explique :

je ne pense pas qu'il faille confondre précocité et maturité, ce ne sont pas les même choses, la précocité implique une certaine maturité cognitive, une manière de penser, d'analyser différente, mais la maturité dont tu parles me semble être la maturité affective.
Beaucoup d'enfants précoces sont décrits comme immatures, immatures affectivement, cette "immaturité", il faut la raprocher avec la dyssinchronie ( en fait c'est çà je crois ! ), cette difficulté qu'ont les enfants précoces à gérer leur différence et des informations, avec un raisonnement qui n'est pas de leur âge tout en ayant une affectivité ( une maturité ) qui est de leur âge.
De plus, j'ai moi même eu une enfance très heureuse, sans difficulté et je suis moi même précoce. :houla:
Et je doute que tous les enfants ayant eut une enfance difficile soient précoces.
Je m'éloigne un peu du sujet là, non ? :houla:

Pour ma part je pense que c'est la précocité qui fait notre vécu ( dans une moindre mesure bien sûr ! ) :

La précocité a un facteur génétique reconnu ( je crois qu'il y avait une histoire de facteur g, mais je ne m'y connais pas assez...! ), il n'y a pas d'hérédité avéré, mais il y quand même des frères et soeurs surdoués, des parents surdoués, d'enfants surdoué... :family: ( mais çà c'est pas la règle ! je parle juste d'une sorte de dominante génétique ).

Il y a des enfants qui apprenent à lire plus tôt, ( très tôt même ), qui présentent très jeune des facteurs de douance...sans avoir pour autant un vécu hors de la norme !
Comme il a été dit par un autre membre, il est avéré que le facteur social n'entre pas en jeu, hors il est un des éléments essentiel et du vécu, et de l'image de soit et des autres.
Je ne pense pas que le vécu puisse créer le potentiel ( en tant que précocité j'entends ), ni favoriser son apparition, en revenche, il peut le favoriser tout court, ou le contraire, c'est à dire, selon les possibilté que l'on a dans sa vie de développer, épanouir son potentiel ( et c'est là que l'école, la société, entrent en jeu ).

La précocité a dans le moyen-long terme, un role social, comportemental.
Quand on ne fonctionne pas dans la norme, on le ressent, vous le savez. :bouh:
La différence peut ouvrir ou fermer des portes, que l'on soit conscient ou non de sa différence.
La précocité nous touche dans l'affectivité : dissynchronie pour les plus jeunes, mal être plus tard , difficulté à communiquer avec les "autres"( je dis çà schématiquement, il y a un tas d'autres exemples à citer ).

Si l'on dis schématiquement que vécu = vie, vie sociale, some globale de toutes les expériences dans la vie, alors déjà le précoce se détache du lot avec des goûts parfois différents, une émotivité différente etc.. et on le sait bien, la précocité, c'est pour toute la vie, donc çà joue forcément un rôle pour le long terme !

Donc si l'on parle de vécu la précocité y a une part dans sa construction, juste une part, car il y a aussi le facteur social, la famille, d'autre choses qui peuvent venir se greffer en cours de route qui peuvent marquer ( affectivement, mais aussi poser une remise en question, un changement de vie ).

La précocité est plus une influence, un élément ( un gros ! :houla: ) , plutôt que l'Elément fondateur monolithique de notre vécu.

Donc euh réponse 1 mais plutôt nuancé ! :easy:
( mon dieu ! che gloubiboulga de réponse ! :teuh: )

(enfin bon çà n'est que mon avis, et Symphazium, j'espère ne pas avoir été trop sèche dans ma réponse... :] )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninilppj.deviantart.com/
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 12:46 am

Bonne nuit =) .

C'est tout le debat entre inée et acquis, je crois qu'on a tous un potentiel genetique (different pour chacun) qui se realise ou non, l'environement influant sur ce dernier point.

Le vecu ne nous rend pas intelligent il nous fait juste exprimer ce que l'on porte en soit de maniere plus ou moins importante, et je pense que plus le temps passe moins le vecu aura d'influence, donc plus il sera difficile de reveiller un potentiel. Pour exemple on peut prendre un berger (bien isolé), si il a un fort potentiel il finira peut être par l'exprimer en decomptant les moutons mais passé un certain âge je doute fort qu'il developpe de bonnes capacités d'apprentissage, de remise en question, ou d'un autre caractere mettant à l'evidence son potentiel de base, si il est remis dans un environement plus favorable qu'un troupeau de moutons (je n'ai rien contre les bergers ^^).
Après je peux avoir tort etant donné que cet exemple est inventé de toute piece, mais c'est ce dont j'ai l'impression, le cerveau perd de sa plasticité avec le temps, la personnalité se fixera (et hors traumatisme restera), les chemins de reflexion se stabiliseront (et ça je ne sais même pas si un traumatisme peut le changer), et au final le vecu n'aura plus d'influence sur l'intelligence, alors que l'intelligence en aura une sur le vecu (à même titre que la personnalité, ainsi que les capacités physiques, et pas mal d'autres facteurs probablement, l'intelligence ne fait pas tout :p).

En gros je rejoins Tux et je ne vois pas trop quoi rajouter (mais j'aime bien meubler :p).

Bon je suis decidement trop lent geek (mais je suis aussi feignant ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiaiti
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Féminin
Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 09:16 am

Je suis entièrement d'acord avec Nini qui à totalement exprimé ma pensée sur le sujet. J'insiste sur ce point; il semblerait bien que le QI soit determiné de façon génétique, à part quelques malheureux point suivant l'environnement et les problèmes (malnutrition et autre n'aident pas). Par contre les résultats au testes peuvent changer eux, ce qui ne veut pas dire que ce qui est testé change pour autant.

Soupir, je ne peux pas m'empêcher ce petit clin d'oeil sur ton histoire du berger... j'avais lu (dans un livre de Terrassier je crois, mais c'est peut-être aussi sur un forum) l'histoire d'un berger, et qui justement était un surdoué non détécté. Quand il l'a apprit, il a tout arrêté pour reprendre des études, et c'est maintenant un des directeurs d'une des prestigieuses université de France Wink

Le surdoué, remis dans un environnement fertil intellectuellement, même s'il a eu un vécu qui ne lui a rien apporté de ce côté là, pourra normalement s'épanouir s'il est encadré. De plus, n'oublions pas que le surdoué apprand plus vite et plus facilement, donc il pourra s'il le souhaite vraiment rattraper son retard sur beaucoup de gens. Ce me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cèl
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3001
Age : 37
Citation : "On sait très bien c'qui s'passe ailleurs mais on ose se plaindre."
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 02:14 pm

Arf, j'ai rien a ajouté à tout ça. Quel débat ! Tout est le monde est d'accord ou presque....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
symphazium
Babar bien bavard
Babar bien bavard


Féminin
Nombre de messages : 606
Age : 24
Citation : C'est très joli la vie. Mais cela à un inconvénient, c'est qu'il faut la vivre.
Jabber : symphazium@jabber.fr
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 02:59 pm

Nini a écrit:
(enfin bon çà n'est que mon avis, et Symphazium, j'espère ne pas avoir été trop sèche dans ma réponse... :] )

Pas du tout =) au contraire, je crois que j'me suis pas mal emmêlée les pinceaux, ton post m'a remis les idées au claire ^^ merci

je me doutais aussi que j'allais avoir du mal à m'expliquer xD d'ou le "je ne sais pas si je peux débattre..." donc je ne donne pas d'avis en +, je vais lire les autres postes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melsophos
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 814
Age : 46
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 03:03 pm

Moi je plussoie la génétique. Par environnement vous entendez aussi le milieu social, la famille etc ? Car je pense que ça influe pour se découvrir et exploiter son potentiel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.melsophia.org
Tux
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 26
Citation : «Je n'ai jamais laissé l'école interférer avec mes études» -- Mark Twain
Jabber : tux31@jabber.org
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 04:50 pm

Melsophos a écrit:
Moi je plussoie la génétique. Par environnement vous entendez aussi le milieu social, la famille etc ? Car je pense que ça influe pour se découvrir et exploiter son potentiel.

L'environnement c'est tout ce qu'il y a autour de la personne. La famille, mais aussi, à moins d'être un extrémiste freudien, l'école, les copains, le coin où on vit, les chaînes de télé qu'on regarde, sa bibliothèque, etc...

A peu près tout quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 10:06 pm

tiati a écrit:
Soupir, je ne peux pas m'empêcher ce petit clin
d'oeil sur ton histoire du berger... j'avais lu (dans un livre de
Terrassier je crois, mais c'est peut-être aussi sur un forum)
l'histoire d'un berger, et qui justement était un surdoué non détécté.
Quand il l'a apprit, il a tout arrêté pour reprendre des études, et
c'est maintenant un des directeurs d'une des prestigieuses université
de France Wink

Tu me ruines mon exemple >< . En plus je me souviens maintenant de cette histoire.

*Quelques minutes passent*

Bon il semberait que ça ait été à l'occasion du service militaire, il etait encore assez jeune ^^ (je pensais plus à au dela de 35 ans).


Dernière édition par Soupir le 11/04/08, 11:07 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tux
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 26
Citation : «Je n'ai jamais laissé l'école interférer avec mes études» -- Mark Twain
Jabber : tux31@jabber.org
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 10:09 pm

Ca montrerait qu'on peut donc en passant d'un univers non stimulant à un univers stimulant à s'approprier ses «caractéristiques» d'EIP. Mais c'est peut être qu'une exception...
J'en sais rien du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nini
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Jabber : nini@jabber.fr
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   11/04/08, 11:16 pm

Tiaiti a écrit:


Soupir, je ne peux pas m'empêcher ce petit clin d'oeil sur ton histoire du berger... j'avais lu (dans un livre de Terrassier je crois, mais c'est peut-être aussi sur un forum) l'histoire d'un berger, et qui justement était un surdoué non détécté. Quand il l'a apprit, il a tout arrêté pour reprendre des études, et c'est maintenant un des directeurs d'une des prestigieuses université de France Wink


rah ! c'est exactement ce que je voulais répondre ! >_< dès que j'ai lu "berger" çà m'a fait penser à çà et je me suis dis, bon bah je répondrai çà demain...tu parles ! coifée au poteau ! Laughing

Citation :
Ca montrerait qu'on peut donc en passant d'un univers non stimulant à un univers stimulant à s'approprier ses «caractéristiques» d'EIP. Mais c'est peut être qu'une exception...
J'en sais rien du coup

non du tout, je pense que tu as raison,des études ont prouvé que ces capacités étaient en " dormance" quand les précoces étaient déprimés ( = moins de stimulation bien sûr )par exemple...
D'où des écarts de résultats importants de résultats durant les tests...
Et puis il y a le facteur de la santé comme cité par un autre membre...
Donc il y a notre propre " stimulation" ( hygiène psychique et physique ) et la stimulation extérieure ( elle est importante dans les premières années, mais pourquoi pas plus tard ? une cognitivité complexe comme celle ci implique forcément une activité minimum pour utiliser ce potentiel correctement...qui dit activité, univers stimulant pour certains, ne veut pas forcément dire la même chose pour d'autres Wink ...et on reviens à l'univers social/scolaire Wink )
enfin bon je crois... Neutral :houla: qu'est ce que vous en pensez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninilppj.deviantart.com/
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 10:24 am

Alors comme je le pensait j'ai mal exprimé ma question, pour moi mla précosité est effectivement un aqui génétique j'ai d'ailleur mes deux parents qui sont précose et je califirais même mon père de surdoué. Ma soeur et mon frère son quand à eu précose, ma soeur EIP.

Je m'esplique,

Pour moi il y a, même si pour les profane elle sont minime, de grosses diférence entre EIP, précose intéllectuellement et surdoué. Enfin pour moi HQI ou autre terme signifiant "QI important" rassemble les EIP, précose intéllectuel et surdoué, par le chiffrage de leur QI.

je vous donne ma vu de ses termes et ensuit je vous espliquerai mieu sur quoi portai ma "question" très mal exprimé je m'en ren compte.

précosse intéllectuellement : personne en avance sur son âge par l'intéllectuel, mais étant sinon à son "niveau" de dévelloppement.

EIP : ENFANT intélectuellement précose, personne qui comme les précose intéllectuel à une avance intéllectuel sur son âge avec souvent une certaine maturité, mais qui passaide une grosse dysincronie affective par rapport à son âge ce qui fait que cette personne peu tenir des conversation trè sérieuse et juste après paraitre un enfant âgé de 4-5ans !!!

surdoué : premièrement je déteste se mot car utilisé à tord et à travers par les provane pour qualifié qqn qui à des capasité intéllectuelles. Pour moi c'est tout simplement un précose intélectuel ou EIP qui a su canalisé ses capasité et ainsi arrive à géré totalement sa précosité intéllectuell et dans le cas d'un EIP sa dyshincroni affective.

Voilà pour moi la déffinition de ses 3 termes, certain j'en suis certaine ne seront pas d'accord, et diront probablement que celà déffini la m^me chose, je reste persuadé que celà défini 3 type de personne différente. en sachant que pour moi le surdouement est le stade idéal de la précosité intéllectuel et de l'EIPisme (Waa j'ai inventé un mot ! Grin) car pour moi à ce stade on maitrise totalement ses capasité et ses inconvénient.


Allors pour moi en faite la question est donc plus tôt : esce le vécu qui fait que nous somme EIP et pas cellement intéllectuellement précose ? ou l'EIPisme est-il qqch d'acquis parrallèlement à la précosité intélectuel, marlgrès que les 2 aurais un état idéal "identique" ?

Voilà, je pense avoir mieu exprimé mon questionnement ! ^^

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Tux
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 26
Citation : «Je n'ai jamais laissé l'école interférer avec mes études» -- Mark Twain
Jabber : tux31@jabber.org
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 02:54 pm

Je ne sais pas si je d'accord avec tes différenciations.

Pour moi, il s'agit dans les trois cas de la même chose. C'est l'euhipéïsme qui est derrière tout ça. Sauf que dans certains cas, cet euhipéïsme est plus ou moins développé, voire plus ou moins refoulé.

Quant au fait que ce soient des personnalités différentes, ça c'est sûr. Mais les euhipés n'ont pas tous la même personnalité. Y a autant de personnalités chez eux qu'il n'y a d'individus intellectuellement précoces. Donc pas que trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmilla
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1683
Age : 25
Citation : Admin oui, mais avant tout pour vous aider, Pas pour vous réprimender !!!
Jabber : carmilla_sechen@jabber.fr
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 04:49 pm

je di personnalité dans le sens de en réalité cathégori, car c'est certain les personnalité sont infini, mais je reste persuadé qu'être précose n'est pas la mm chose qu'être surdoué

_________________
Ne faites pas attentions à mes post après 23h30. Ou considéré qu'ils sont écrit par quelqu'un de défoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carmilla-sechen.skyblog.com/
Soupir
Marteleur du clavier fatigué
Marteleur du clavier fatigué


Masculin
Nombre de messages : 1165
Age : 28
Citation : La bouche pleine d’ombres et les yeux pleins de cris
Jabber : ventnoir@jabber.fr
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 05:09 pm

Pareil c'est plus ou moins la même chose, je vois plus leurs
differences dans leurs origines, je pense que surdoué vient
essentiellement du commun des mortel, ça n'a pas de limites très
precises et on traite quelqu'un de surdoué simplement parcequ'il est
vraiment doué pour une activité (pas forcement intellectuel), je pense qu'il y'a une pointe de pejoratif dans ce mot, je ne l'apprecie pas enormement non plus ; En ce qui concerne EIP c'est plus un terme scientifique avec une limite bien defini des caracteristiques et une documentation assez clair sur le sujet ; et pour intellectuellement precoce, ça derive clairement d'EIP, sauf qu'on a viré l'enfant, mais je pense que ça les concerne toujours parceque dire d'un adulte qu'il est precoce intellectuellement c'est... etrange (on parle parfois d'AIP pour les adolescents).

En fait je n'aime pas trop cette terminologie non plus parceque la preocité par rapports aux autres n'est qu'une consequence d'un mode de fonctionnement different, et ça ne caracterise qu'une partie de l'ensemble.

Bon ce n'est pas le sujet -_- .

Je vais essayer de voir selon tes definitions, en fait je ne pense pas que ça soit aussi clairement separé, il y'a beaucoup de nuances et probablement que les facteurs environementaux et genetique interviennent de concert pour avoir des niveaux de dyssinchronisme elevé à nul .

J'ai repondu à la question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiaiti
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Féminin
Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 05:16 pm

Tout dépend de la définition qu'on donne à ces mots. Et à vouloir
donner des définitions différente de celles données pas les
spécialistes et les dictionnaires on finit par se perdrer encore plus
dans les discussions que ce n'est déjà le cas (et pourtant c'est déjà
très compliqué - la terminologie n'étant pas clairement définie).

Personellement j'utilise les termes anglais, et non français. Il y
aurait donc les doués (5%) et les surdoués (2%), en parlant de
chiffres. En france on utilise eip et surdoué pour les 5% en général,
il me semble. A partir de 5% il s'agit donc des gens pour qui le
système scolaire n'est plus adapté ; tandis que les 2% se
caractériseraient par une façon de penser différente.

Maintenant, je crois comprendre ton envie de vouloir catégoriser, parmi
les surdoué (ou doué, je ne sais pas dequels tu parles précisément),
différentes attitudes. Mais je crois que de reprendre des mots, utilisé
de façon déjà inappropriée par des gens qui ne connaissent pas
clairement leurs définitions, en voulant leur donner encore une autre
définition n'est pas une bonne solution.

Quant à tes définitions, j'ai de la peine à vraiment les cerner. Pour le surdoué, par exemple, il s'agirait - si j'ai bien compris - d'un eip qui aurait un fort QE ? Et en quoi quelqu'un d'affectivement moins développer qu'un autre serait-il moins doué ? Je ne suis pas sûr de comprendre vraiment sur quoi se basent tes définitions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tux
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 26
Citation : «Je n'ai jamais laissé l'école interférer avec mes études» -- Mark Twain
Jabber : tux31@jabber.org
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   12/04/08, 06:31 pm

Soupir a écrit:
Pareil c'est plus ou moins la même chose, je vois plus leurs
differences dans leurs origines, je pense que surdoué vient
essentiellement du commun des mortel, ça n'a pas de limites très
precises et on traite quelqu'un de surdoué simplement parcequ'il est
vraiment doué pour une activité (pas forcement intellectuel), je pense qu'il y'a une pointe de pejoratif dans ce mot, je ne l'apprecie pas enormement non plus ; En ce qui concerne EIP c'est plus un terme scientifique avec une limite bien defini des caracteristiques et une documentation assez clair sur le sujet ; et pour intellectuellement precoce, ça derive clairement d'EIP, sauf qu'on a viré l'enfant, mais je pense que ça les concerne toujours parceque dire d'un adulte qu'il est precoce intellectuellement c'est... etrange (on parle parfois d'AIP pour les adolescents).

En fait je n'aime pas trop cette terminologie non plus parceque la preocité par rapports aux autres n'est qu'une consequence d'un mode de fonctionnement different, et ça ne caracterise qu'une partie de l'ensemble.

Tout à fait d'accord.

La différenciation posée par Tiaiti me semble d'ailleurs a priori la seule valable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiaiti
Accro de l'ordi
Accro de l'ordi


Féminin
Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   13/04/08, 12:50 am

Je n'aurais pas la prétention de dire poser moi même cette différentiation...

Par contre, si là était la question (et sans catégoriser car je crois qu'à ce niveau c'est impossible, il y a autant de catégorie que d'individu surdoué), je pense que le vécu influence énormément l'exploitation que l'on fait de son potentiel. Mais attention, on peut être berger, sans avoir fait de grandes études, et pourtant utiliser tout à fait correctement son potentiel, même si ce n'est pas pour des choses "communes". Ce sera par exemple trouver un nouveau moyen de faire telle ou telle chose plus simplement pour surveiller ces bêtes, pour les tondres plus rapidement, etc... Je pense d'ailleurs qu'on peut tout à exploiter son potentiel sans avoir fait d'études approfondie, ce n'est qu'une facilité qui est donnée en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...   Aujourd'hui à 09:50 am

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat sur l'origine de la précosité et du vécu ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'origine de la mer...
» origine géographique de l'immigration bretonne en armorique
» Révélation sur l'origine des Bretons???
» Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?
» qui connait l origine de la peur de vomir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eip :: Mots de tête :: Vous avez dit Surdoué ?-
Sauter vers: